ActualitésSociété

NÎMES La solitude balayée par l’amour des « anonymes »

Le coeur de Nîmes sait aussi battre pour les plus humbles. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Le coeur de Nîmes sait aussi battre pour les plus humbles et les plus isolés. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Le CCAS de la ville de Nîmes et la Banque Alimentaire du Gard s'unissent pour la Solidarité et les Fêtes de fin d’année.

C'est assez rare pour être souligné mais ces structures sociales mènent le même combat pour les mêmes personnes alors une union de circonstance est plus que logique! Dans la continuité de l’opération "canicule" réalisée tous les étés en juillet et en août, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la ville de Nîmes en partenariat avec la Banque Alimentaire du Gard lance une opération "Solidarité Fêtes de Fin d’année" entre les 21 et 31 décembre.

Cette opération consiste à rendre visite à des personnes âgées isolées de la ville de Nîmes qui sont seules chez elles pendant la période de Noël et du jour de l’an et à leur apporter quelques denrées de fête. Un chauffeur bénévole au volant d’un véhicule de la Banque Alimentaire ainsi que cinq étudiants volontaires vont permettre de rompre l’isolement de certains de nos ainés en renforçant la solidarité durant cette période de fêtes.

Le C.C.A.S est un établissement public administratif communal. Il anime une action générale de prévention et de développement social dans une commune en liaison avec les institutions publiques et privées. A ce titre le CCAS développe différentes activités et missions légales ou facultatives, directement orientées vers les populations concernées: aide et accompagnement des personnes âgées, aides aux personnes handicapées, aux enfants, aux familles en difficulté...

De son côté, la Banque Alimentaire fait plutôt dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, le partage, le don, la gratuité, le bénévolat et le mécénat.

Une excellente idée qui devrait faire des émules. En effet, ce geste semble si simple qu'il est très étonnant de ne pas le voir à l’œuvre plus souvent, même hors période de fêtes. Un grand merci aux étudiants qui eux aussi contribuent à cette grande action solidaire.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité