A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE / NIORT FC 1 – 0 Les Crocos ont été efficaces

8076 spectateurs sont venus assister au match ce soir aux Costières. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
8076 spectateurs sont venus assister au match ce soir aux Costières. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Après la défaite à Ajaccio, les nîmois se devaient de réagir à domicile. C'est chose faite, avec cette courte victoire sur un but d'Anthony Koura, contre un bloc niortais compact.

Les nîmois entament ce match avec une défense bien plus organisée que lors de la confrontation contre Ajaccio, et en l’absence de la recrue Kiko Zarabi. Blaquart lui a préféré son onze type traditionnel. Devant, l’envie ne manque pas et le trio Koura, Mounié et Cissokho se montre survolté, mais commet quelques inattentions, par trop de précipitation. Malheureusement Cordoval se blesse, remplacé par Chamed. Un coup dur pour les nîmois qui perdent un joueur latéral clé. 13 ème mn. Son absence va se faire ressentir jusqu'à la fin de la première mi-temps. Peu de solutions au milieu de terrain et les passes sont régulièrement contrées. Les nîmois souffrent sur le côté droit depuis la sortie de Cordoval. 22 ème mn. Azouni tente une frappe hors de la surface mais n’inquiète pas le gardien niortais, puis une seconde fois deux minutes plus tard. Michel intercepte une frappe écrasée et Téji Savanier subit une faute à l’angle gauche de la surface niortaise et décoche un coup franc qui rase de près le montant gauche. 28 ème mn. Téji Savanier encore lui, trouve Koura dans la profondeur mais ce dernier se retrouve trop près du gardien et n’a pas le temps d’armer sa frappe correctement. 41 ème mn. Mounié tente également sa chance après avoir éliminé un défenseur, mais manque de puissance. La première période s’achève avec une légère accélération nîmoise, mais toujours sous un faux rythme.

L'entrée de Maoulida réveille les nîmois

 À la reprise, Michel détourne une frappe puissante en corner. La défense nîmoise panique et tente de se rééquilibrer alors que les niortais déploient leurs atouts techniques. Mais leur jeu est rude, et Cissokho en fait les frais à l’entrée de la surface. 55 ème mn. Téji Savanier se charge de frapper le coup franc, mais personne à la récupération. Maoulida fait son entrée à la place de Chamed et l'équipe montre un tout autre visage. Mounié se libère d’un accrochage et livre son ballon à Azouni qui frappe au dessus. Puis Maoulida pour Koura qui avait la solution sur Mounié mais frappe, et son ballon est contré. Le réveil nîmois finit par payer lorsque Azouni crochète un défenseur et offre à Koura l’occasion de concrétiser à bout pourtant. 1 - 0, 64 ème mn. Les niortais se montrent d’autant plus agressifs, à la limite de commettre des fautes systématiquement. Koné, l'ancien nîmois, manque d’égaliser mais l’arbitre de touche le signal hors jeu alors que le ballon est au fond des filets. À. Sur un centre de Maoulida, une main dans la surface par un défenseur niortais n’est pas sifflet. 72 ème mn. C’est aussi Maoulida qui est signalé hors jeu deux fois dans des positions litigieuses, mais permet de maintenir la pression en cette fin de match. Les niortais n’ont pas eu de franches occasions dans ce match malgré leur intensité physique, les nîmois ont été plus solides. Avec ces trois points supplémentaires, le Nîmes Olympique ressort de la zone de relégation, 17 ème, à un point de Créteil, premier relégable.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité