Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT Des travaux pour rendre le centre Pépin plus accessible

L'adjoint aux travaux Vincent Rousselot, la chargée de projet Angélique Parre et le maire Roger Castillon, à l'emplacement du futur ascenseur du centre Pépin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'adjoint aux travaux Vincent Rousselot, la chargée de projet Angélique Parre et le maire Roger Castillon, à l'emplacement du futur ascenseur du centre Pépin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Depuis quelques jours, la paisible caserne Pépin vit au rythme des bruits des travaux.

C’est que le centre, qui abrite la salle des fêtes, le cinéma municipal, le CCAS, la bibliothèque ou encore l’école de musique, est en train de se rendre accessible.

Une passerelle et un ascenseur

Il faut dire que pour l’heure, une personne en situation de handicap en fauteuil roulant ne peut pas se rendre au premier étage de l’ancienne caserne militaire du XVIIIe siècle reconvertie en centre, et donc se faire une toile ou un bon livre, jouer à la trompette ou aller au CCAS. Alors la ville a entrepris d’importants travaux dans le cadre de la loi sur l’accessibilité du 11 février 2005.

Concrètement, une passerelle vitrée sera construite au niveau du porche d’entrée pour relier le premier étage des deux ailes du bâtiment, « sans avoir besoin de descendre pour ressortir », précise l’adjoint aux travaux Vincent Rousselot, le CCAS va être aménagé, et — et c’est peut-être le plus gros morceau ­— un ascenseur va être bâti en extérieur du bâtiment, « il sera vitré et permettra un accès direct au premier étage et aux salles de cinéma », note la chargée du projet pour le bureau d’études de la mairie Angélique Parre.

En parallèle de ces travaux d’accessibilité, des travaux de sécurité seront également menés, avec « l’installation de portes coupe-feu ou d’un escalier de secours », explique Vincent Rousselot. L’escalier de secours donnera sur le CCAS, à l’intérieur de la cour à côté du porche d’entrée.

Le cinéma fermé deux mois

Des travaux qui ont donc débuté il y a quelques jours, et qui dureront « jusqu’à novembre », dixit Vincent Rousselot. D’ici là, « les services perdureront normalement » précise le maire Roger Castillon, à l’exception du cinéma, « dont les salles seront fermées en juin-juillet » explique Vincent Rousselot.

Cette partie des travaux coûtera en tout 1,127 million d’euros, subventionné par la Dotation de l’équipement des territoires ruraux et le fonds de concours de l’agglo à hauteur de presque 42 %.

Cette partie, car le centre Pépin n’en aura pas fini avec les travaux en novembre. Des travaux d’accessibilité et de sécurité sont en effet phasés jusqu’à 2019, pour un montant total de 2,54 millions d’euros.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité