Actualités

VAUVERT Fin de la feria et diableries en perpective

Conseil municipal
Conseil municipal de Vauvert (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard).

Outre le Débat d'Orientation Budgétaire, le Conseil municipal de Vauvert couvrait d'autres sujets qui touchent la commune. La fin de la feria et la baisse de loyer de la Laune pour l'association des Avocats du Diable.

Avant le fameux Débat d’Orientation Budgétaire, le Conseil Municipal revenait sur la fin de la feria. Changement de dates, qualité des spectacles, raccourcissement de la feria qui du coup n’en serait plus une… tant de pistes abordées par le FN mais qui ne plaisent pas à la majorité. Pour Jean Denat, le maire de la ville, "Nous résilions à l’amiable la Délégation de Service Public sans contrepartie financière et juridique. Cette feria ne décolle pas, les arènes e se remplissent jamais remplies et les clubs taurins ne portent pas cette fête qui coûtait 35000 euros, un montant hors de portée de la commune".

Si le regard porté sur la tauromachie et son histoire dans la ville semblent devoir perdurer, "Les 2 clubs taurins n’ont même pas pris 10 abonnements chacun pour la feria 2015 ! C’est la fin de la feria mais pas de la tauromachie, nous accueillerons le 9ème Printemps des Jeunes Aficionados en mars prochain et en 2017 nous allons passer un nouveau spectacle tauromachie pour ancrer cette tradition car il y a un enracinement réel" affirme Jean Denat.

Autre sujet sensible au Conseil municipal, l’association des Avocats du Diable. Après un incendie il y a quelques jours à la Laune, le loyer de l’association était au centre des débats. Pour exorciser le Diable, la majorité préfère réduire le loyer à cause des problèmes d’eau potable que connaît l’association. Pour Jean-Louis Meizonnet "C’est une association militante et sans objectivité donc je n’ai pas de cadeau à lui faire… Plutôt que de faire payer un peu moins, n’est-il pas mieux d’effectuer les travaux une fois pour toutes?". Et Jean Denat de rétorquer "Votre méconnaissance du dossier est flagrante. Nous sommes fiers qu’une maison d’éditions se soit implantée à Vauvert, ça contribue à faire parler de la ville. Nous avons une vraie difficulté qui est propre aux travaux que l'on doit effectuer à la Laune et dans les environs. Le montant du loyer est au-dessus du marché, surtout quand on n’a pas d’eau potable, alors on le baisse! Nous sommes en train de regarder pour traiter le problème de tous les riverains avec l'acquisition d'un champ d'épandage qui permettrait cela. Aujourd’hui on loue une résidence dans des conditions aggravées mais on gère cette transition".

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité