A la uneActualités

PONT-SAINT-ESPRIT Le préfet : « je ferai en sorte de vous apporter l’aide qui vous est due »

Le préfet du Gard Didier Lauga (au centre) entouré du maire de Pont Roger Castillon et de sa première adjointe Claire Lapeyronie, hier (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le préfet du Gard Didier Lauga (au centre) entouré du maire de Pont Roger Castillon et de sa première adjointe Claire Lapeyronie, hier (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Après Bagnols le matin, le nouveau préfet du Gard Didier Lauga a passé l’après-midi à Pont-Saint-Esprit avec le maire et plusieurs de ses élus, ainsi que les membres du conseil citoyen du centre ancien.

C’est que Roger Castillon et son équipe, qui entretenaient une relation privilégiée avec l’ancien préfet Didier Martin ont, de l’aveu même de Didier Lauga, « trouvé le mode d’emploi. »

« J’ai entendu le message pas du tout subliminal »

« On se plaint parfois que les préfets passent trop vite. Là en voyant le préfet très vite, nous avons pu évoquer plusieurs dossiers. Pont-Saint-Esprit est la première ville du département que je visite comme ça », a affirmé le préfet, après un lobbying qu’on imagine intense de la part des élus.

A une question du conseiller municipal Cyril Benoit sur les équipements finançables par la dotation d’équipement des territoires ruraux, le préfet, décisionnaire sur l’attribution de cette subvention, affirmera dans un sourire avoir « entendu le message pas du tout subliminal du maire et de la première adjointe. » Des élus qui peuvent se rassurer : « je ferai en sorte de vous apporter l’aide qui vous est due. Vous avez fait en sorte que votre ville bouge, nous allons faire en sorte de vous renvoyer l’ascenseur. » Plus loin, le préfet se fera encore plus clair, si c’était possible, en affirmant « je veux aider Pont-Saint-Esprit, il faut qu’on aide ceux qui entreprennent, qui font beaucoup de choses avec peu de moyens, sinon on va désespérer tout le monde. »

« Transmettez-moi des cas pratiques, j’essaierai de les résoudre »

Le préfet a également été interpellé par les élus sur plusieurs sujets. Premier à se lancer le communiste Jean-Marie Daver a posé une question sur la réouverture de la ligne TER rive droite du Rhône. « Je ferai en sorte que vous ayez une prise de position claire », a répondu le préfet qui compte bien aider les communes même au delà de sa compétence stricte, notamment sur les questions des normes : « on doit avoir une action d’explication et de facilitation, transmettez-moi des cas pratiques, j’essaierai de les résoudre. »

Et Didier Lauga, qui vient d’arriver il n’y a pas encore deux mois, d’admettre ne pouvoir encore faire autre chose que « des déclarations d’intention », mais préférer qu’on le juge sur ses actions. Ça tombe bien, il y a de quoi faire.

Et aussi :

Interpellé par Vincent Rousselot sur le sujet du gaz de schiste, à l’orée de la grande manifestation de Barjac, le préfet a d’abord botté en touche, évoquant « une décision nationale », avant de préciser son rôle : « informer les ministres sur les inquiétudes locales. » Tout en n’appelant en aucun cas à manifester, Didier Lauga a affirmé qu’il suivrait « avec intérêt ce qui va se passer à Barjac » avant d’estimer que cette manifestation « comptera. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité