Actualités

VAUVERT Le budget passe, la hausse des impôts fait grincer

Jean Denat, maire de Vauvert, montrant "les courbes peu flatteuses de l'ancienne majorité" (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Jean Denat, maire de Vauvert, montrant "les courbes peu flatteuses de l'ancienne majorité" (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

Comme partout en France, les communes approuvent et votent leurs comptes administratifs et leur budget 2016. L’occasion de faire un point sur les caisses de la commune et sur les projets à venir.

Pas programmées en début de séance, les décisions budgétaires laissaient d’abord la place à quelques sujets inhérents à la vie de la ville. Si le Conseil municipal s'est terminé peu avant 1h du matin, les élus sont restés bien éveillés pour traiter les douloureuses questions financières de la cité camarguaise.

Participation citoyenne, rappels à l’ordre pour les mineurs directement via Monsieur le maire, développement de la police de proximité avec une présence accrue en journée et mise en place d’une patrouille pédestre en complément de la patrouille motorisée. "La Police Municipale sera plus visible des vauverdois. La nouvelle organisation le permettra" prévient Jean Denat. Une convention qui va lier encore un peu plus la gendarmerie de Vauvert à la commune sera signée pour lutter contre les cambriolages, les incivilités, les trafics de stupéfiants, l’insécurité routière, mais aussi pour protéger les commerçants ou en prévention de la violence dans les transports en commun et scolaires. Cette convention sera mise en application le 1er avril.

"Arrêtez de faire votre Calimero"

Le budget... "On ne va pas refaire le Débat d'Orientation Budgétaire mais rappelons les choses… La situation financière largement dégradée en 2014…" note une fois de plus Jean Denat. Pour Joëlle Cachia-Moreno de l'ancienne majorité "Les vauverdois subissent un matraquage fiscal, une baisse du niveau des services publics… Vous laissez le bébé aux municipalités futures!  Nous ne pouvons être complices de cette gestion de façade, nous votons contre ce budget, vous mentez et vous prenez les gens pour des imbéciles ! Arrêtez de faire votre Calimero, les vauverdois ne vous trouvent plus crédibles, ils l’ont dit lors des dernières élections départementales" et de regarder l’opposition Bleu Marine en disant, "il est incompétent, il ne comprend pas…".

Autant le dire tout de suite, l'opposition perdra la bataille, comptes administratifs, comptes de gestion, budget principal et annexes... Tout sera validé. Jean Denat ira de sa réponse... "En tout cas, vous n’avez pas de problème de surmoi ! L’État nous demandait un effort trop important dans un temps trop court. Pour autant, l’effort des collectivités territoriales pour redresser les comptes de la nation est normal! La baisse des dotations est en partie compensée par une manne supplémentaire pour la ville. Vous ne manquez pas de toupet de nous parler de tout ça, vous ne craignez rien ni personne !" en montrant les courbes et des diagrammes de l’ancienne majorité.

Hausse des impôts

A son tour, Nicolas Meizonnet du Rassemblement Bleu Marine lâchait, "Les lapins que vous sortez du chapeau, ces graphiques, ils existaient déjà en 2014, vous ne pouviez l’ignorer, c’est donc malvenu de le faire maintenant. Ces comptes sont cohérents avec votre politique d’austérité. Il n’y a rien de très courageux, de téméraire ou de réjouissant. Il y a beaucoup d’efforts à fournir sur les charges de gestion courante. Ça demande du courage politique… Nous voterons également contre".

Au final, la taxe d’habitation grimpera de 7%, celle du foncier non bâti également de 7% et celle du foncier bâti de 12%. "On favorise les locataires par rapport aux propriétaires" note Jean Denat, "nous sommes encore en dessous de la moyenne des villes de notre strate". Seuls 46,7% des vauverdois paient des impôts. "Nous allons passer de 700000 euros à plus de 3,8 millions d’euros de projets d’investissement avec des projets structurants comme la traversée de la ville, l'aménagement de la zone du Moulin de l'Aure, la requalification du centre-ville ou le renouvellement des réseaux secs et humides" brosse l'édile.

Mais aussi, il faudra compter sur la mise aux normes réglementaires des bâtiments communaux, la modernisation et l'amplification du dispositif de videoprotection, l'informatisation des écoles, la sécurisation des bâtiments scolaires la réalisation d’une aire de jeux et la poursuite de l’aménagement des places de la ville.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité