A la uneActualités

BAGNOLS En images : un lâcher de ballons pour Lucas

Cet après-midi, sur la place Mallet de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Cet après-midi, sur la place Mallet de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Cet après-midi, sur la place Mallet de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées cet après-midi sur la place Mallet, à Bagnols, un an après la disparition de Lucas.

Un lâcher de 600 ballons auxquels étaient accrochés un avis de recherche et un message était organisé.

Cet après-midi, sur la place Mallet de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Cet après-midi, sur la place Mallet de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Lucas nous manque terriblement »

« Ce ballons nous rapprochent de l’espérance que Lucas soit encore vivant quelque part, on attend un signe de vie, explique le père de Lucas, Eric Tronche. On espère que ça va susciter de l’action, de l’affichage, et que d’autres gens prennent conscience, soient attentifs et que s’ils croient voir Lucas, qu’ils prennent une photo et appellent le SRPJ. »

Cet après-midi, sur la place Mallet de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Cet après-midi, sur la place Mallet de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Dans un émouvant discours, la mère de l’adolescent bagnolais Nathalie Tronche a lancé : « un an que Lucas a disparu sans laisser de trace, un an que nous avons l’impression de vivre des vies parallèles, un an à passer sans cesse de l’espoir au désespoir. Lucas nous manque terriblement, notre famille est amputée d’un membre. »

« Vous nous permettez de tenir »

Alors ces ballons sont autant de bouteilles à la mer. « Nous avons déjà fait des messages vidéo, des chansons, un texte pour la personne qui serait avec lui, et un autre dans l’hypothèse où Lucas pourrait hésiter à revenir », rappelle Nathalie Tronche. Dans ce dernier cas, c’est Emmanuelle, psychanalyste amie de la famille, qui s’est proposée pour « faire écran. »

Cet après-midi, sur la place Mallet de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Cet après-midi, sur la place Mallet de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Malheureusement, pour l’heure tous ces messages sont restés sans réponse malgré les efforts incessants des enquêteurs. Alors un an après, la famille a plus que jamais besoin de soutien. « Soyez certains de notre mobilisation à tous », a affirmé le maire Jean-Christian Rey.

Cet après-midi, sur la place Mallet de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Cet après-midi, sur la place Mallet de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« On veut remercier toutes ces personnes qui n’ont pas réduit leur mobilisation depuis un an, salue Nathalie Tronche. Vous nous permettez de tenir et de garder espoir que quelqu’un témoigne et nous permette de serrer à nouveau Lucas dans nos bras. »

Retrouvez l’avis de recherche de Lucas ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Les affiches ne changeront pas grand chose et depuis 1 ans lucas a du changer..il faut que la police se démène et la ca traine,l’enquête piétine et c’est criminel! J’ai l’impression que la police demande aux bénévoles d’afficher et aux amis aussi mais c’est pas ca qui ramènera lucas! Il faut bouger et chercher de manière plus efficace,plus constante.;c’est lamentable qu’en un an la police ait rien trouvé et que ca soit un ami de la famille qui ait passé des nuits dehors alors que ce sont les enquêteurs qui auraient du faire ca..je suis révoltée!!

  2. La juge d ‘instruction dans le Nord ,affaire Antoine Dupont, a repris au bout de un an de recherches infructueuses , l’affaire à zéro ,et requalifiée l ‘affaire en assassinat,ce qui donne un champ plus large ,avec le résultat positif que l’on connaît

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité