A la uneEconomie

BAGNOLS « C’est un tournant » : le Gard rhodanien aura sa délégation de la CCI

Le président de la CCI de Nîmes Henry Douais (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le président de la CCI de Nîmes Henry Douais (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le président de la CCI de Nîmes Henry Douais (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« On y est » : le président de la CCI de Nîmes Henry Douais ne cache pas sa joie et son soulagement, après « un an de travail. »

Car avec la départementalisation des Chambres de commerce et de l’industrie, c’est un important changement qui se prépare du côté consulaire, un changement dont Bagnols devrait sortir gagnant.

« L’avenir industriel est ici »

En effet, dans le schéma directeur voté il y a quelques jours, outre la disparition de la CCI d’Alès et de Nîmes et la création d’une CCI du Gard, il y a la création de deux délégations : Alès et Bagnols. « Aujourd’hui, il y a une agence avec quatre personnes, explique Henry Douais. Demain il y aura une chambre déléguée à Bagnols pour les cantons de Bagnols, Pont-Saint-Esprit, Roquemaure et Villeneuve. »

Concrètement, la délégation bagnolaise sera une vraie mini-CCI, avec son président délégué, son budget dédié, « et le personnel qui va avec, une équipe qui correspondra à la demande, ce qui n’a jamais été le cas ici », affirme Henry Douais, qui précise que « Bagnols sera au même niveau qu’Alès dans le positionnement territorial et consulaire. »

Un projet que défend le président de la CCI de Nîmes depuis plus d’un an, car « l’avenir industriel est ici. Il y a une mine d’or ici avec PVSI (le Pôle de valorisation des sites industriels, ndlr) qui est l’équipe de France du démantèlement. » Plus largement, Henry Douais voit dans ce « bigbang » territorial « un tournant, un virage qu’il ne fallait pas louper. Aujourd’hui, il est temps que Bagnols ait la reconnaissance du Gard, c’était le moment d’équilibrer les territoires. » Et le président convoque des chiffres pour appuyer son propos : « aujourd’hui, Bagnols c’est 8 219 salariés dans l’industrie contre 6 892 à Alès et 21 900 à Nîmes. »

Un centre de formation en projet

La délégation ne devrait pas bouger de la Maison de l’Entreprise, où l’agence est implantée. Et Henry Douais voit grand pour le Gard rhodanien. Ainsi, le président de la CCI de Nîmes affirme que « d’ici 10 à 15 ans on aura créé des milliers d’emplois dans le Gard rhodanien grâce à cette réforme qu’on fait » et imagine déjà « un projet de centre de formation hors les murs pour l’industrie, on va écouter les besoins des entreprises. » Un centre de formation qui pourrait voir le jour « à court ou moyen terme. »

En attendant, il ne manque plus que la signature du ministre pour entériner le nouveau schéma directeur. Une formalité à en croire Vincent Martin, directeur général de la CCI de Nîmes : « jusqu’ici, aucun schéma directeur voté en assemblé n’a été retoqué par le ministre. »

Un dossier qu’Henry Douais veut porter à l’actif de son bilan à la tête de la CCI de Nîmes, alors que les élections consulaires du 20 octobre approchent. D’ailleurs, le président sortant de la CCI de Nîmes vise la présidence de la future CCI du Gard : « vu les efforts que j’ai faits, les chefs d’entreprise m’ont demandé de conduire une liste d’union, donc je suis candidat pour conduire cette liste. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Ouais…. Mr DOUAIS on a jamais en effet autant parlé de nos C.C.I. à tort ou à raison ? quelles que soient les futures organisations sur nos territoires à priori on ne va pas vers des économies de fonctionnement allez vous continuer à y voter des budgets hautement déficitaires comme ceux que l’on connait depuis de nombreuses années à NIMES ? vrai que dans vos somptueux locaux tout y semble rose et facile mais en creusant légèrement ça n’y est en fait que confortable mais pas rentable hélas !

  2. C’est une très bonne chose. La situation de ce territoire est telle que toute initiative qui va permettre d’aider les entreprises, dynamiser l’activité est à prendre en considération. Bienvenue et bon courage à cette structure en Gard Rhodanien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité