ActualitésPolitique

INSOLITE La discrète escapade de Bouad, Alary et Verdier au Vatican

Le pape François. Droits réservés.
Le pape François. Droits réservés.

Prévu de longue date, le petit pèlerinage privé* se voulait discret. Seulement, dans le Gard et contrairement au Vatican, les secrets ne sont pas toujours bien gardés. Selon nos sources, le député PS Fabrice Verdier, le président PS du Département Denis Bouad et l'ancien président PS de la Région Languedoc-Roussillon Damien Alary avaient rendez-vous, ce mardi, avec le Saint-Père. Le pape François en personne… La rencontre n'a été rendue possible qu'avec le concours du prêtre Albert, originaire de Saint-Ambroix et du cardinal du Burkina Faso, Philippe Ouedraogo.

Il se dit que nos trois socialistes Gardois auraient profité de cette visite pour prononcer quelques prières : une réélection en 2017 pour Fabrice Verdier, une Majorité relative moins pénible au Département pour Denis Bouad et une fin de règne paisible pour Damien Alary. Si leurs prières ne sont pas exaucées, ils pourraient ensuite se rendre à Lourdes pour les miracles...

*Aucun argent public n'a été utilisé pour ce déplacement.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

10 réactions sur “INSOLITE La discrète escapade de Bouad, Alary et Verdier au Vatican”

  1. S’ils veulent s’assurer des bonnes grâces du Seigneur, il aurait fallu que ces braves pèlerins s’y rendent à genoux. Ils peuvent faire de même en allant à Lourdes et à Compostelle, ils risquent de connaitre bientôt leur chemin de Canossa électoral.

  2. Je pense plutôt qu’ils sont allés prendre quelques leçons de socialisme auprès d’un François qui l’est bien plus (socialiste) que celui qui habite l’Elysée

    1. C’est vrai mais il faut dire qu’être socialiste en France aujourd’hui cela ne veut plus dire grand chose. Exemple : oser faire cette réforme du code du travail qui valorise le dumping social comme élément de souplesse : même la droite pétainiste n’avait pas osé le faire et revenir sur la hiérarchie des normes.

  3. Vous avez raison Manolo quand vous parlez de la loi Travail qui est une loi scélérate! L’appareil du PS fête le Front populaire mais par cette loi elle remet en question la hiérarchie des normes, obtenue avec les accords de Matignon. Avec ça, le MEDEF peut relancer la lutte des classes et écraser les travailleurs. Là où je ne suis pas d’accord avec vous c’est quand vous dîtes que le terme « socialiste » ne veut plus rien dire. Plus que jamais ce terme garde tout son sens. C’est hélas pour certains professionnels de la politique (la direction et les grands élus du PS) juste une étiquette pour assouvir leur ambition personnelle. Y a bon la soupe! Après 2017, quand le PS se sera explosé contre le mur de la gronde, viendra le temps de la Refondation (rénovation, ça fait ripolinage)d’un parti authentiquement socialiste, revenu dans la ligne de l’organisation politique du monde ouvrier/des travailleurs.

  4. Ils vont tenter de se faire confesser en expliquant au pape que la loi El Khomri est à la base une nécessité absolue pour la France mais après des compromis des modifications elle a désormais perdue toute sa substance économique essentielle.
    le pape devra certainement leur dire: répétez chaque soir avant de vous endormir au moins 100 fois
    Le gouvernement PS n’a pas de courage et encore moins d’autorité
    Le gouvernement PS n’a pas de courage et encore moins d’autorité
    …….

  5. Ils ont dû aller prier pour que Burgoa soit toujours aussi simplet. Il amuse la galerie à se prétendre fort puis en votant le budget et l’augmentation d’impôts. Il amuse la galerie en s’en prenant à Alary en disant qu’il n’a aucune influence alors qu’en réalité c’est bien lui qui ne pèse rien.

  6. J’ai vu que Sarkozy qui avait fait le déplacement par ailleurs ces dernières semaines n’a pas eu droit à la photo avec le pape. Il n’est plus en odeur de sainteté malgré son discours anti-laïque sur la primauté du curé sur l’instituteur. Même le pape le fuit. Pauvre Sarko!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité