ActualitésCulture

FERIA DE NÎMES Partage, émotion et art: émulsion d’émulation

Exposition en mano a mano entre les sculptures de Stéphane Lopez et les peintures "vitrail" de Erwin Dazelle Photo DR)
Exposition en mano a mano entre les sculptures de Stéphane Lopez et les peintures "vitrail" de Erwin Dazelle Photo DR)
Exposition en mano a mano entre les sculptures de Stéphane Lopez et les peintures « vitrail » d’Erwin Dazelle Photo DR)

La feria de Pentecôte apporte tous les ans son lot de belles expositions. Place d’Assas, dans la galerie d’Audrey Carbo, le sculpteur nîmois Stéphane Lopez et le peintre bayonnais Erwin Dazelle proposent un mano a mano de caractère.

Il est certain que cette exposition risque de marquer ses visiteurs. Un mano a mano entre amis, un duel artistique et des créations qui vont bon train, c’est la recette annoncée du succès! Si vous connaissez sans doute le Nîmois Stéphane Lopez et son travail, vous apprendrez à savoir qui est Erwin Dazelle, le vitrail, il connaît!

« Je suis issu d’une famille de maîtres verriers, d’où mon style cloisonné et coloré. J’ai toujours aimé les affiches, je me suis d’ailleurs fait connaître un peu grâce à ça! Aux USA, j’ai fait pas mal d’affiches de courses de nascar et j’ai aussi travaillé pour des vignobles de la côte ouest, je suis résident américain mais j’essaie d’être présent en France et en Europe! » évoque le Bayonnais qui ouvre les portes de tous les pays dans lesquels il s’exporte et s’expose.

« Je travaille essentiellement sur commande, je m’inscris dans la lignée des artistes d’antan qui travaillaient ainsi. J’ai une gamme chromatique forte, avec des couleurs dominantes mais tout est ajustable selon le désir » poursuit l’artiste qui met de la couleur dans ses toiles et qui trouve que le travail d’un vitrail se rapproche un peu du sien.

En tauromachie, la liaison entre sud-est et sud-ouest est compliquée… Avec ces artistes, pas de concurrence malsaine, simplement le bonheur de partager de bons moments ensemble. « Stéphane Lopez m’a proposé de venir exposé avec lui, nous sommes amis et j’avais une dizaine de tableaux de disponibles. Il y aura une thématique taurine mais aussi un travail sur le vin, l’exposition est ciblée et festive! J’aurais également quelques sérigraphies mais je suis invité donc je respecte les lieux, la ville et la galerie, on colle à l’actualité! J’ai déjà exposé au Royal Hôtel à Nîmes il y a quelques années et j’en ai gardé un excellent souvenir » avoue Erwin Dazelle.

Celui qui a réalisé l’affiche officielle du musée de l’encierro de Pampelune il y a quelques années est venu à Nîmes avec dans ses cartons, l’oeuvre qui illustrait l’événement. « C’est le plus grand format que j’amène, 150X100 cm!« . En plus des prix au format, vous pourrez rencontrer l’artiste pour parler de ses oeuvres, ou d’autre chose… « Je reste toute la feria et j’aime bien parler avec les visiteurs. Souvent, les gens qui me commandent des toiles deviennent des amis, c’est très cordial mais nous nous suivons. Dans tous les cas, je serai joignable et je reste jusqu’à mardi mais l‘expo sera visible jusqu’en septembre! Je voudrais d’ailleurs remercier Audrey Carbo pour son accueil, Stéphane Lopez pour sa gentillesse et que la fête soit belle!« .

Erwin Dazelle, Photo DR)
Erwin Dazelle à côté de son encierro de Pampelune (Photo DR).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité