Actualités

CAMARGUE Le Grand Site de la Camargue gardoise s’expose à l’Univers’sel

Universsel, une exposition à découvrir à Aigues-Mortes jusquau 30 novembre prochain Photo DR).
Universsel, une exposition à découvrir à Aigues-Mortes jusquau 30 novembre prochain Photo DR).
Univers’sel, une exposition à découvrir à Aigues-Mortes jusqu’au 30 novembre prochain Photo DR).

L’exposition Univers’sel met en valeur le patrimoine actuel et oublié. Autour du sel, l’histoire de la région est contée et sera visible jusqu’au 30 novembre prochain.

C’est autour de Philippe Bélaval, Président du Centre des Monuments Nationaux, que le Président du SMCG , Léopold Rosso, a inauguré une l’exposition retraçant l’histoire du sel à Aigues-Mortes, « Univers’sel ». Cette chronique, présentée aux tours et remparts d’Aigues-Mortes mais aussi chez 6 autres structures partenaires de l’exposition (dont le Château de Sommières, le Musée Médard, les Archives Départementales du Gard ou encore les Archives de Lunel), a été l’occasion pour le Grand Site d’évoquer l’histoire de cette lutte permanente entre eau douce et eau salée, qui a façonnée ces paysages aujourd’hui labellisés pour leur extraordinaire singularité.

Le Centre des Monuments Nationaux et le Syndicat Mixte de la Camargue Gardoise ont ainsi coproduits deux vidéos inédites : l’une sur l’histoire du sel Aigues-Mortais, intitulée « Les Salins de Peccais« , l’autre sur l’histoire du Fort de Peccais. Ces films d’animations sont désormais visibles aux remparts, jusqu’à la fin de l’exposition (30 novembre), et intègrent de façon permanente l’espace vidéo de la Maison du Grand Site (route du Môle, à Aigues-Mortes).

Comme en écho, les installations poétiques de Motoï Yamamoto (artiste japonais, propose de délicates et poétiques installations, représentations de l’univers, dont il a puisé l’origine dans l’usage rituel et sacré du sel) et Jean-Pierre Formica (Jean-Pierre Formica peuple les tours de mystérieuses et symboliques présences, redonnant vie aux espaces désertés en confrontant l’histoire et la monumentalité du lieu, interrogeant la mémoire) instaurent un dialogue entre ce matériau, l’art contemporain et le patrimoine. Le sel fait partie intégrante du paysage aigues-mortais et l’Homme a façonné le territoire et développé des trésors d’ingéniosité pour cultiver ce précieux produit, une ressource naturelle et inépuisable.

Tout au long du parcours de visite, grâce à une scénographie animée, le public replonge dans cette histoire : d’un littoral propice à la constitution du salin, le sel enjeu de pouvoir et de richesse, le rôle majeur du fort de Peccais, le commerce et les convois du  Rhône, l’industrialisation du salin au XXème siècle.

La Maison du Grand Site accompagnera ces images de visites guidées dédiées aux paysages du sel, pour les enfants (8 et 22 juin puis 7 et 14 septembre, à 10h) et pour les adultes (4 et 26 juin, puis 24 et 25 septembre à 10h).

Enfin, dans le cadre de son opération « Grand Site de France », le SMCG positionnera prochainement un panneau pédagogique au fort de Peccais, afin de valoriser l’incroyable histoire du monument, et pourquoi pas, engendrer une mobilisation collective autour de sa préservation.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité