Faits Divers

NÎMES Le jeune couple de voleurs fauchés et le mineur qui « aime la prison »

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Melvil et Magdalena vivent d’amour et d’eau fraîche, mais certainement pas de leur travail. Elle, âgée de 20 ans, n’a jamais travaillé mais envisage un jour de « faire des ménages ». Lui, 19 ans, indique avoir exercé à quelques reprises le métier de façadier « au noir », complète-t-il. Les deux amoureux, qui ont réussi à se trouver un appartement dont ils ne paient plus le loyer depuis des mois, ont été arrêtés le 30 mai dernier en flagrant délit de cambriolage. Un mineur de 17 ans les accompagnait. Il serait en quelque sorte le « cerveau » de l’opération et aurait incité le couple, en manque d’argent, à commettre le vol.

Seulement, l’entreprise a échoué lamentablement. La propriétaire des biens a vu les trois énergumènes sortir tranquillement de chez elle avec son ordinateur, des tablettes, un disque dur, une télévision, un vélo…

-          On voulait les revendre dans la rue. Je regrette, je me suis laissé entraîner, explique Melvil.

-          Par quelqu’un qui a deux ans de moins que vous ?, interroge le président du tribunal correctionnel de Nîmes Jean-Pierre Bandiera.

-           Ben oui, j’ai un caractère très faible.

Même son de cloche pour Magdalena qui regrette son geste. Celui qui n’a pas l’air de regretter, c’est le mineur, Mohamed, qui compte déjà 40 mentions sur son casier ! Le juge relit ses déclarations au moment où il était entendu par les forces de l’ordre qui ont osé le soupçonner du vol :

-          Je suis choqué, la chatte à sa mère. Je suis pas un gamin, je vais pas avouer à blanc. Je sais que je vais rentrer (en prison, NDLR). J’ai mon billet là.

Avant de conclure en beauté par un « j’aime la prison » !

-          Un jeune garçon prometteur, ironise le président Bandiera.

En attendant son heure, c’est le couple d’ami Melvil et Magdalena qui a testé le palais de justice. La jeune femme a écopé de 70h de travail d’intérêt général. Melvil, lui, a été condamné à six mois de prison dont cinq avec sursis, soit un mois ferme. Enfin, les amoureux devront rembourser 2 298€ à la victime.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité