A la unePolitique

GARD RHODANIEN Centre d’excellence numérique : 14 élus demandent une consultation citoyenne

Les élus du territoire opposés au CEN de Cornillon, autour du député PS Patrice Prat (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les élus du territoire opposés au CEN de Cornillon, autour du député PS Patrice Prat (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le courrier, destiné au président de l’agglo du Gard Rhodanien Jean-Christian Rey, est parti hier.

Il est signé de quatorze noms, pour la plupart élus communautaires allant du PCF aux Républicains, en passant par le PS : Didier Bonneaud, Stéphane Cardènes, Yves Cazorla, Jean-Marie Daver, Edmond Jouvenel, Gérald Missour, Laurent Nadal, Sylvie Nicolle, Philippe Pécout, Alexandre Pissas, Claudine Prat, Patrice Prat, Christian Roux et Jean-Claude Tichadou.

« Ce projet est en total décalage avec les priorités du territoire »

Un groupe « transpartisan, qui transcende tous les clivages, revendique le député Patrice Prat. Et si nous sommes à ce point mobilisés, c’est que nous considérons que nous devons mettre de côté les appartenances politiques pour un dossier qui nous paraît contraire à l’intérêt général. » Opposants de longue date au projet de Centre d’excellence numérique (CEN) de Cornillon, anciennement Scène campagne, les élus ont donc décidé de passer la surmultipliée.

« Nous demandons solennellement au président une consultation citoyenne sur ce projet », affirme Patrice Prat. Et si d’habitude, ces quatorze élus sont rarement d’accord, le CEN fait l’unanimité contre lui au sein du collectif d’élus. Sur le fond, pas grand chose de nouveau : « Quelle va être l’utilité de ce projet ? » demande le Bagnolais Christian Roux, alors que le maire UDI de Lirac Stéphane Cardènes, qui a rencontré le préfet hier, affirme que ce dernier « ne sait pas si les subventions allouées pour le CEN sont toujours valables. »

Pour le communiste spiripontain Jean-Marie Daver, « c’est de l’argent foutu en l’air », alors que le maire de Saint-Nazaire Gérald Missour pointe le fait qu’« on nous dit qu’on va y organiser des séminaires d’entreprises, et lorsqu’on demande quelles structures hôtelières pourront accueillir les entrepreneurs, on nous répond gîtes et campings ! » « Ce projet est en total décalage avec les priorités du territoire », estime pour sa part le maire PS de Laudun-l’Ardoise et conseiller départemental Philippe Pécout, quand son homologue de Saint-Etienne-des-Sorts Didier Bonneaud a répété qu’il allait « accentuer la fracture territoriale. »

« Oui au numérique, non à Scène campagne »

Plus globalement, les élus opposés au projet estiment qu’il est « mal ficelé », dixit Patrice Prat. Son montant, passé de 7 millions à un peu plus de 4 millions d’euros « change selon les variations saisonnières », glisse le parlementaire, qui considère le CEN comme « un projet relifté constamment » et « le boulet de l’agglo. » L’élu laudunois LR Yves Cazorla rependra « une phrase du président lors du débat d’orientations budgétaires l’an dernier, ‘le PER nous permettra de décider comment mailler le territoire en matière de très haut débit’. Il me semble qu’il faudrait faire l’inverse. »

Et qu’on ne se méprenne pas : les élus opposés au CEN ne sont pas contre le numérique : « oui au numérique, non à Scène campagne », lance Patrice Prat, quand Didier Bonneaud note que « nous sommes tous pour un développement du numérique sur notre territoire. »

Alors pour se faire entendre, les quatorze élus en appellent à une consultation des habitants, « car ce projet engage financièrement l’agglomération, et par ricochet nos communes », rappelle Patrice Prat, qui souhaite « une vigilance citoyenne sur ce dossier. » Reste maintenant à savoir quelles suites l’exécutif intercommunal donnera à cet appel.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “GARD RHODANIEN Centre d’excellence numérique : 14 élus demandent une consultation citoyenne”

  1. Je suis ravi que le bon sens et l intérêt général puissent mettre autour d’une table des personnes qui au départ ne partagent pas les mêmes idées. Bravo. Effectivement ce projet outre le manque de clarté sur son financement est en décalage total avec les besoins du territoire sur un site dont ce n est pas la destination. Certaines zones d’activités de l’agglo ne disposent pas de moyens numériques suffisants et nous allons mettre des millions dans un seul bâtiment… Erreur de casting concernant le site, erreur stratégique concernant le manque total de vision globale du territoire à long terme. Il est dommage que cette initiative arrive tardivement quand la première pierre de ce bâtiment va être posée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité