Actualités

IL Y A 4 ANS… Et si le TCSP était impliqué dans un accident de la route?

Les sapeurs-pompiers ont dû découper le toit de la voiture accidentée pour désincarcérer les fausses victimes, des étudiants en fac de Médecine à Nîmes. Photo DR/S.Ma
Les sapeurs-pompiers ont dû découper le toit de la voiture accidentée pour désincarcérer les fausses victimes, des étudiants en fac de Médecine à Nîmes. Photo DR/S.Ma

C'était un scénario dramatique qui était à l'ordre du jour d'une séance de pratique d'aide sanitaire d'urgence. Le Transport en Commun en Site Propre, qui allait être mis en service en septembre 2012, posait encore quelques questions et la mise en situation d'un accident dans lequel la nouveauté serait incluse était de mise pour rassurer population et élus.

Vers 10h, après avoir quitté son arrêt à la station Mas de Vignolles et franchi le rond-point de la Liberté, le BHNS (bus à haut niveau de service) a été percuté par un véhicule qui transportait 3 personnes. Bilan de l'accident, 5 blessés : les 3 du véhicule et 2 passagers dans le bus. Toute cette mise en scène s'est déroulée sous les yeux de Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes alors président de Nîmes Métropole.

Tout était faux mais tout sonnait plutôt juste. S'il s'était agit d'un film, on aurait pu décerner un prix d'interprétation aux acteurs mais cette fausse collision entre le TCSP et une voiture donnait le top départ à la simulation. Le conducteur signalait l'accident au PCC (poste de commandement centralisé) du réseau Tango qui immédiatement a alerté les secours. Le dispositif était déjà bien rôdé, il ne faudra que quelques minutes pour que des policiers municipaux et d'autres nationaux, établissent un périmètre de sécurité afin que les équipes du SAMU et des sapeurs-pompiers, puissent intervenir au plus vite et dans de bonnes conditions.

Même pour une simulation, les sapeurs-pompiers ont employé les grands moyens, procédant à la désincarcération des victimes en coupant le toit du véhicule. Après presque deux heures de simulation, l'exercice s'est révélé très concluant, la procédure d'intervention sur accident semblait être maîtrisée.

Pendant que l'équipe du SAMU s'occuapit des fausses victimes, les pompiers eux découpaient le véhicule. Photo DR/S.Ma
Pendant que l'équipe du SAMU s'occuapit des fausses victimes, les pompiers eux découpaient le véhicule. Photo DR/S.Ma

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “IL Y A 4 ANS… Et si le TCSP était impliqué dans un accident de la route?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité