A la uneActualitésEconomieL'Eco du Mardi

L’ECO DU MARDI BRL, un développement qui irrigue le territoire

Cible Affaires 2016, l'occasion de rassembler en un seul et même lieu donneurs d'ordres et plus petites entreprises (Photo DR).
Cible Affaires 2016, l'occasion de rassembler en un seul et même lieu donneurs d'ordres et plus petites entreprises (Photo DR).

En partenariat avec les CCI Alès et Nîmes, Objectif Gard vous propose, chaque mardi, un focus sur la situation économique du département. Cette semaine, un zoom spécial sur le Groupe BRL, donneur d’ordres qui sera présent au salon "Cibles Affaires-Les rendez-vous" qui aura lieu le 21 juin prochain de 8h45 à 17h30 à l'hôtel C-Suites à Nîmes.

Les donneurs d'ordres confient la réalisation à une entreprise d'une ou de plusieurs opérations de conception, d'élaboration, de fabrication, de mise en œuvre ou de maintenance de produits... BRL, par la voix de son Directeur Général, Jean-François Blanchet, nous explique les raisons de sa présence au salon Cibles Affaires. "BRL est un acteur au service de son territoire. C'est dans notre nature, notre ADN. Nous participons à un écosystème économique pertinent et nous soutenons le salon dans ce qu'il propose entre acheteurs et prestataires. Pouvoir croiser d'autres acheteurs, travailler ensemble, connaître les offres de services que propose le territoire et qui peuvent nous intéresser, les structures qui se créent... tout cela est important pour notre  Groupe, qui souhaite, dans le respect des règles de la commande publique, accompagner également le développement local et soutenir l’emploi de proximité, dans un objectif de fertilisation croisée ".

Autant dire que cette vision des choses fonctionne plutôt bien. En 2015, le Groupe BRL enregistre 3,8 millions d'euros de résultat net consolidé pour un Chiffre d'Affaires consolidé de 68,5 millions d'euros dont 13 à l'international (Afrique, Europe centrale, de l'est et Amérique latine). Avec en France 600 salariés dont 400 dans le Gard et 700 à travers le monde entier, BRL est depuis 60 ans un acteur important du paysage local, dont le développement irrigue le territoire.

BRL, des valeurs de responsabilité et de solidarité

"Le capital de BRL est détenu à 77% par des acteurs publics, nous sommes donc naturellement orientés vers le développement local. L'intérêt général ainsi que la responsabilité sociétale d’entreprise sont au cœur de notre action, c’est la feuille de route donnée par Damien Alary, qui préside notre Conseil d’Administration en tant que 2ème vice-président de la Région . La Région est notre 1er actionnaire public et le propriétaire du grand Réseau Hydraulique dont nous assurons la gestion et le développement, avec le projet Aqua Domitia. Face aux enjeux du changement climatique, ce Réseau est un élément clé de la politique régionale de l’eau et un atout important pour l’économie gardoise".

Cette hauteur de vision permet bien souvent de donner au territoire régional une avance quant aux futurs enjeux économiques, sociétaux et environnementaux. "D'ici 2020, Aqua Domitia, un vrai projet structurant pour le territoire, étendra le Réseau Régional entre Montpellier et Narbonne. Il permettra de sécuriser l’alimentation en eau d’une centaine de communes supplémentaires, pour les besoins en eau potable ainsi que ceux du tourisme ou de l’agriculture, grâce à l’apport d’une seconde ressource, sécurisée, issue du Rhône, afin de préserver les ressources locales et les milieux naturels les plus fragiles. C'est un projet fort de la Région que réalise son opérateur BRL en agrégeant tous ses savoir-faire : ingénierie, exploitation, aménagement. Le Réseau Hydraulique Régional s’étend aussi dans le Gard, avec le nouveau périmètre qui va être mis en eau dans le Nord Sommiérois, avec un financement de la Région, du Département, de BRL, des collectivités et des agriculteurs concernés, et qui va permettre dès cet été d’irriguer 500 nouveaux hectares sur un territoire prometteur mais exposé aux sécheresses estivales".

Enfin, BRL fait partie d'HA30, un club d'acheteurs gardois lancé par la CCI, qui réunit et facilite l'accès aux PME à la commande publique. "C'est une excellente initiative pour l'adaptation au marché. Le monde change, le contexte économique est complexe et l'argent public est plus rare. Les mises en marché sont contraintes donc il faut penser autrement et agir collectivement".

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité