ActualitésEconomieInsolite

AIMARGUES L’émission La maison France 5 en tournage dans l’atelier Trésor de Camargue

Stéphane Thébaut prend la pose avec André Calba dans l'atelier les Trésors de Camargue. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Stéphane Thébaut prend la pose avec André Calba dans l'atelier Trésor de Camargue. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Depuis 16 ans, Stéphane Thébaut parcourt l'hexagone pour son émission La maison France 5. À multiples reprises, il a eu l'occasion de visiter le Gard, d'Aigues-Mortes à Nîmes en passant par Saint-Laurent-des-Arbres. Hier, il était à Aimargues pour mettre en lumière l'atelier Trésor de Camargue, une fabrique artisanale de paillassons.

Pour l'occasion de cette visite en Camargue Gardoise, l'émission La maison France 5 a renouvelé son concept. "Elle va se présenter sous une forme différente à partir de la rentrée avec plus de rencontres, pour mettre en valeur l'habitat mais aussi les artisans locaux" annonce le producteur Patrice Aroun. D'où la journée marathon de son équipe de tournage qui faisait halte à Aimargues après la visite de la manade Clauzel aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Ici, une petite entreprise familiale, Trésor de Camargue, s'attèle à transformer la sagne en paillasson. Pour le présentateur Stéphane Thébaut, c'est tout un symbole : "Il faut faire prendre conscience aux gens de l'importance de faire appel à des professionnels." Et André Calba en est un. 45 ans qu'il valorise le roseau camarguais pour confectionner des paillassons capables de couvrir des pergolas, de se muer en parasol ou en coupe-vent. "Pendant longtemps, on l'utilisait pour couvrir les fruits et légumes de la chaleur. C'est un excellent isolant, aussi bien pour l'intérieur que l'extérieur" raconte le chef de cette modeste entreprise qui prospère au niveau local et bénéficie d'un attrait touristique. "C'est un véritable trésor, mais on n'en parle pas suffisamment."

Après avoir visité plus de 1 000 maisons, l'émission mise désormais sur le côté humain. "On cherche à raconter des parcours de vie. Trouver de belles maisons, c'est facile. Mais en racontant une histoire derrière, c'est plus pertinent" explique Stéphane Thébaut. L'épisode tournée à Aimargues sera diffusée le 16 septembre à 20h30 et rediffusée une semaine plus tard. En moyenne, elle est suivie par 1 à 1,2 millions de téléspectateurs.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité