ActualitésSociété

SAINT-LAURENT D’AIGOUZE L’église, coeur du village et avenir touristique

Léglise et les arènes, le coeur du village (Photo DR).
Léglise et les arènes, le coeur du village (Photo DR).

Peu de villages ont une église aussi emblématique que celle de Saint-Laurent d'Aigouze. Accolé aux arènes, ce lieu de recueillement est aussi un vrai bijou patrimonial qu'il faut restaurer.

Un seul autre lieu au monde semble être agencé de manière quasi identique, il s'agit d'un petit village mexicain qui lui aussi voit arènes et église accolées en un lieu de respect unique.

Comme pour bon nombre de village, l’aménagement du site historique de l’église représente un enjeu important pour la commune en termes de valorisation du patrimoine. Au milieu de la Camargue, entre le cordon littoral touristique et la préfecture nîmoise, Saint-Laurent à un coup à jouer afin de capter les touristes qui passent sur cet axe fréquenté.

Les cafés du village, l'ombre des platanes, la fraîcheur du "griffou", fontaine récemment réhabilitée et les courses qui se déroulent aux arènes, font de coeur du village un lieu typique voire pittoresque de notre vie méridionale. C'est en 2008 que les arènes furent réhabilités mais aujourd'hui, c'est l'église qui pose des problèmes.

Un diagnostic datant de 2004 et réactualisé l'année dernière fait apparaître que des travaux doivent être réalisés pour sauver l’édifice. Une nécessité de travaux structurels importants et montant total du chantier estimé à 1 728 000 euros TTC. De plus, à réaliser dans l'urgence, les deux premières tranches représentent une enveloppe  de 697 230 euros TTC. Consolidation de la structure, réfection de la toiture (charpente et tuiles), restauration de la maçonnerie avec taille de pierres et réfection du vitrail de la face ouest de l’édifice... Après ça, les murs seront saufs!

Une souscription pour collecter des fonds est lancée par la commune, en association avec la fondation du patrimoine. Les autorités du village recherchent le soutien d'entreprises qui pourraient aider sous forme d'aide financière et profiter ainsi d’une réduction d’impôts importante (réduction fiscale de 60% du don et dans la limite de 5% du chiffre d’affaires HT). La commune a signé une convention avec la Fondation du Patrimoine, organisme public habilité à octroyer un label ouvrant droit à une déduction fiscale pour la restauration d’édifices du patrimoine non protégé au titre des Monuments Historiques.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité