ActualitésPolitique

LES RÉPUBLICAINS Richard Tibérino (LR) : « Nicolas Sarkozy est le seul à pouvoir redresser la France »

Richard Tibérino, adjoint à la sécurité à la ville de Nîmes et secrétaire départemental adjoint Les Républicains. Photo : droits réservés.
Richard Tibérino, adjoint à la sécurité à la ville de Nîmes et secrétaire départemental adjoint Les Républicains. Photo : droits réservés.

À peine avait-il terminé La France pour la Vie, que le secrétaire départemental adjoint Les Républicains du Gard doit dévorer un nouvel ouvrage : Tout pour la France. Dans cet opus à paraître demain (Plon), Nicolas Sarkozy annonce sa candidature pour la Primaire Les Républicains (20 et 27 novembre) et y dévoile ses premières propositions. 

Objectifgard : Nicolas Sarkozy a créé la surprise en annonçant sa candidature dans un livre… Comment réagissez-vous ?

Richard Tibérino : Le livre, c'était une surprise pour moi, mais pas sa candidature ! D'ailleurs, cela me rappelle Jean-Paul Fournier... Il avait fait à peu près la même chose en 2000, en écrivant dans le plus grand secret un livre avant les Municipales. La candidature de Nicolas Sarkozy était une véritable attente pour moi. Aujourd'hui, c'est le seul à pouvoir redresser la France. C'est un vrai chef avec de la niaque, ce qui manque à François Hollande...

La stratégie électorale de l'ancien président semble se profiler à droite toute. Qu'en pensez-vous ?

Ce n'est pas une question de stratégie. Nicolas Sarkozy répond aux attentes des Français*. Ces derniers demandent plus de sécurité, que l'état accroisse ses moyens pour lutter contre le terrorisme, l'immigration et l'emploi. L'une de ses propositions me séduit particulièrement : sans remettre en cause le droit du sol, Nicolas Sarkozy propose de conditionner l'accès à la nationalité française d'un individu, dont les parents sont immigrés, à son casier judiciaire ou à la condition de ses parents.

Cette mesure ne risque-t-elle pas de diviser au lieu de rassembler les Français ?

Nous avons des problèmes avec des personnes issues de l'immigration qui jettent le discrédit sur toute une communauté. Oui, nous devons nous rassembler mais nous devons aussi être fermes. J'ose espérer que les immigrés, honnêtes, que nous avons en France, comprendront cette mesure.

Enfin, la France est l'un des rares pays à voir un ancien président de la République se représenter… Dans la plupart des Etats, les perdants se retirent de la vie politique. N'est-ce pas le signe d'une démocratie malade ?

En 2012, si Nicolas Sarkozy avait eu cinq jours supplémentaires pour faire campagne, je suis persuadé qu'il aurait gagné ! On ne peut empêcher personne d'être candidat. Si les Français n'en veulent pas, ils ne voteront pas pour lui.

Propos recueillis par Coralie Mollaret

*Selon un sondage Ifop (repris aujourd'hui par Libération) : avant le 13 novembre, le chômage était cité par 35% des Français comme étant une priorité, contre 18% pour la sécurité. En juillet, les priorités se sont renversées : 58% citent la sécurité, 17% le chômage.  

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

14 réactions sur “LES RÉPUBLICAINS Richard Tibérino (LR) : « Nicolas Sarkozy est le seul à pouvoir redresser la France »”

  1. Monsieur Tibérino semble oublier que Nicolas Sarkozy à supprimer des milliers de postes de policiers, de gendarmes et de douaniers. Vouloir supprimer les 35 heures ne sera pas gage de créations d’emplois au contraire. Monsieur Sarkozy veut se faire élire sur le rejet de François Hollande, il veut jouer au jeu de l’arroseur arrosé, mais la République ce n’est pas un jeu. Le destin de la France vaut mieux qu’un duel d’égaux ou qu’une histoire de match revanche. Il faut un véritable PROJET pour la France.

  2. Monsieur Tiberino devrait lire le livre que Sarkozy à commandé et- revoir ses priorités « contre le terrorisme, l’immigration et l’emploi » (sic, sic et re sic!!!)
    Car le programme de Sarkozy c’est surtout un plan de reculs sociaux très brutal et cruel.

    Il prévoit ainsi un nouveau report de l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ans !
    Il propose aussi la suppression des 35 heures et même de toute durée légale du travail :
    la durée du travail serait fixée entreprise par entreprise sans aucune protection nationale par la loi.
    Les salariés se feraient voler une partie de leur salaire puisque les heures de travail au delà de la 35e heure de la semaine ne seraient plus payées comme des heures supplémentaires mais comme des heures normales, sans majoration ni repos compensateur !
    Nicolas Sarkozy s’en prend aussi aux chômeurs. Il veut réduire leurs allocations au fur et à mesure des mois d’inactivité.
    Autre poncif libéral : le démantèlement final de l’Etat et des services publics. Rendez-vous compte :

    il veut couper encore 100 milliards d’euros dans les budgets publics.
    Il prétend supprimer 300 000 postes de fonctionnaires soit plus que le nombre total de policiers et gendarmes dans le pays !
    Au printemps, il est même allé jusqu’à évoquer la privatisation d’EDF. Et comme d’habitude : continuer à servir de grosses louches d’argent public aux oligarques et grands patrons. Nicolas Sarkozy propose ainsi la poursuite de la ruineuse et inefficace politique de cadeaux fiscaux au MEDEF : il ajoute 14 milliards d’euros de dons supplémentaires. Sans oublier la reprise des cajoleries à l’oligarchie avec la promesse de supprimer rien de moins que l’Impôt sur la fortune ! Le tout solidement ancré dans un productivisme aveugle fait de défense du nucléaire et des gaz de schiste !

  3. Tiberino récite le discours de JPF mais n’en pipe mot ! Lorsqu’il a été élu conseiller départemental il était sur la ligne tout sauf Sarko et soutenait BLM… Et la comme Plantier, Serafino & co il retourne sa veste ! Heureusement qu’il y a certains constants comme Burgoa qui reste fidèle à Juppe

  4. Sarkozy ?
    C’est Coppé qui en parle le mieux « il était aux manettes et n’a rien fait »
    Sarkozy c’est immigration, chômage et dette record. Certains avancent pour le dédouaner que la crise de 2008 … bla-bla-bla, la crise n’est en rien responsable de l’immigration, de l’insécurité…
    Sarkozy adhère à la ligne UE qui est responsable de la situation.
    Pourquoi ferait il demain ce qu’il n’a pas fait hier.
    Au delà il faut un VRAI changement et non une énième alternance PS LR.

  5. Il faudra qu’il passe d’abord par la case redressement qu’est la prison compte tenu de la série d’affaires louches qui le concerne. Il aura du mal à faire payer les lampistes malgré son armada d’avocats. Entre nous , il compte encore échapper à la justice en se protégeant derrière un hypothétique mandat présidentiel. La république est déjà bien mal en point…on n’a pas besoin d’un président voyou. C’est probablement pour cela que nombre de personnes iront voter peut être Le Pen pour faire barrage à Sarkozy….au cas où la droite le choisirait. Ce qui n’est pas impossible parce que ces gens là comme disait le regretté Philippe SEGUIN , « la prime à la casserole » ça marche et là , on a une quincaillerie.

  6. Mr Sarkozy est, certes, un homme d’expérience : le seul à être parvenu à endetter la France au rythme ininterrompu de 10 milliards par mois, soit 600 milliards sur 5 ans, sans pour autant redresser la France. Oui, c’est vraiment l’homme expérimenté dont, aujourd’hui, nous avons besoin. Il est vrai qu’après Mr Hollande, nous sommes à l’école du pire.

  7. Faut-il faire confiance à Paul Bismuth ? Est-il vraiment un homme de parole ou bien un revenchard ou bien a t’il changé pour devenir un homme de bonnes actions ? Le doute est permis.

  8. Tiberino un homme de convictions????
    Oh non il pense FN et favorise certaines personnes pas des plus recommandables
    Un fumiste!!!!

  9. Ouï hier soir le président Sarkozy sur TF1 : il n’a pas changé d’un iota, il s’agit pour lui, sous prétexte d’amour immodéré de la France (ha,ha !) de prendre sa revanche sur le président Hollande. Sa communication très agressive, l’hétérogénéité de son équipe, ses propositions, etc. n’augurent rien de bon. L’électeur préférera l’original même nauséabond, à la copie plus soft. Écartons nous de de ce schéma en choisissant quelqu’un qui a moins de problèmes : il y a le choix à droite comme à gauche d’ailleurs. Le président Sarkozy devait abandonner le champ politique pour faire du blé avec des conférences, mais là encore il n’a pas tenu promesse, c’est un homme de peu et de triste État ! Il ne peut pas incarner le renouveau dont notre patrie a besoin. La France n’a plus besoin du « président des riches ».

  10. Aucune réaction ?
    Il est vrai que l’un des soutiens majeurs du président Sarkozy dans le Gard n’est plus opérationnel pour le moment.
    Une fraction importante des électeurs se dit déjà saturée par le buzz présidentiel actuel. L’abstention guette : à qui profitera t-elle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité