A la uneActualités

LUNDI SANTÉ L’ambroisie, plante allergisante et sans gêne

DR
DR
DR

Chaque lundi à 14h, Objectif Gard vous propose une nouvelle rubrique consacrée à l'actualité de la santé. Cette semaine, zoom sur l'ambroisie plante très envahissante qui pollinise en septembre et provoque de nombreuses allergies.

Importée d'Amérique durant la première guerre mondiale, l'ambroisie est une graine résistante localisée dans la vallée du Rhône. Problème : la structure de son pollen est particulièrement allergisante. Yeux qui pleurent, eczéma, éternuements, nez qui coule, les symptômes peuvent être très gênants et aller jusqu'à l'asthme, spécifiquement pendant la période de pollinisation, c'est à dire à la fin de l'été (temps sec et venteux). "En ce moment, les autres pollens sont en décroissance, l'ambroisie non", note Christian Maillard, pharmacien hospitalier au CHU de Nîmes.

Les conséquences sont telles que plusieurs préfectures, notamment celle du Gard (2007), ont signé des arrêtés obligeant la destruction de l'ambroisie. "C'est un problème de santé publique. Cette plante étouffe également les cultures maraîchères. A chaque terrassement, l'espèce est disséminée et son expansion est inévitable", déplore le praticien. Même si elle ralentie par la barrière naturelle des gorges de Collias, la graine a aujourd'hui atteint Nîmes, Montpellier et Toulouse. Le Gard est en vigilance de niveau 3 pour les risques allergiques, selon le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, juste derrière l'Ardèche et le Vaucluse.

Une seule solution pour lutter contre sa propagation : l'arrachage au printemps, avant la pollinisation. Si les mairies sont responsables des espaces publics, les terrains privés ne peuvent être gérés que par leur propriétaire. Quant aux personnes touchées, elles doivent consulter un allergologue pour vérifier l'origine de leur gêne. Ce dernier peut leur prescrire des anti-histaminiques, cortisones, et effectuer une désensibilisation. "Mieux vaux entamer son traitement dès la mi-juillet", conseille le pharmacien.

Pratique :

Voir la carte des vigilances

Recevoir le bulletin allergopollinique établi par le CHU de Nîmes : pollens.caremeau@chu-nimes.fr

 

 

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité