ActualitésSociété

TOROS Les Practicos préservent et promeuvent l’aficion

LAssociation Française des Aficionados Practicos Photo Anthony Maurin).
LAssociation Française des Aficionados Practicos Photo Anthony Maurin).
L'Association Française des Aficionados Practicos (Photo Anthony Maurin).

L'Association Française des Aficionados Practicos a fait sa rentrée des classes. Un bon bilan 2016 et des nouveautés très intéressantes à découvrir en 2017.

Nîmes est une ville de toros mais cette culture nécessite un lourd apprentissage et une connaissance parfaite de certains codes. Peu d'initié prennent la relève et dans les arènes, les têtes chenues sont légion. Mais Nîmes est aussi le terreau de la future aficion.

Comme le dit l'adjoint à la tauromachie Frédéric Pastor, "On a encore des gamins qui ne traversent pas le périphérique et qui ne connaissent pas les arènes! Ils savent encore moins ce qu'est la corrida... C'est à la tauromachie d'aller vers eux afin qu'ils découvrent cet univers dans les meilleures conditions possibles. C'est ce que font les practicos avec les actions qu'ils organisent dans les quartiers".

De la théorie à la pratique, des livres et photos à la réalité du Campo Bravo (Photo DR)
De la théorie à la pratique, des livres et photos à la réalité du Campo Bravo (Photo DR)

L'AFAP est en train de récolter le fruit de son travail ciblé mais l'association ne se cantonne pas à ça... Le bilan 2016 est bon. "Nos devises sont la reconnaissance, la fidélité et la nouveauté. Aujourd'hui on peut ajouter la fierté. La fierté d'avoir en partie former le 60ème matador de toros français, Clemente" brosse Hervé Galtier, le président de l'association.

Près de 60 adhérents, 62 actions différentes et 120 animaux (vaches et becerros) toréés dans l'année, des séjours espagnols mais aussi des rencontres à travers la France taurine pour parfaire le savoir de ces pratiquants du dimanche.

2017 verra aussi l'AFAP célébrer les 10 ans de l'hommage que rend l'association aux pionniers français de la tauromachie. Avec une arrivée un peu retardée à cause de la conférence de presse qui concernait la Mairie de Nîmes et l'état de santé de Jean-Paul Fournier, Franck Proust, Marc Taulelle et Daniel Jean Valade sont venus rejoindre Laurent Burgoa et bien entendu Frédéric Pastor, délégué à la tauromachie, les practicos.

Les enfants apprennent à connaître les clés de la tauromachie (Photo DR)
Les enfants apprennent à connaître les clés de la tauromachie (Photo DR)

"L'éducation, la transmission, la pédagogie, la recherche de nouveaux talents et la défense de l'aficion dans une société qui veut que tout soit aseptisé est une excellente chose! La tauromachie est, à l'Union Européenne, un combat permanent mais c'est aussi notre patrimoine, c'est l'identité nîmoise" avertit Franck Proust, le 1er adjoint qui vient de récupérer les fonctions de maire de Nîmes.

Les nouveautés 2017 chez des Aficionados Practicos? La création d'un circuit de promotion de l'élevage du toro de combat français (avec un zoom sur les 70 ans de la ganaderia de François André), la réalisation d'un film autre documentaire sur les actions que la structure organise dans les quartiers, le développement de ces mêmes actions et le renforcement du partenariat qui lie l'AFAP au Centre Français de Tauromachie.

"Notre projet associatif est basé sur des actions de promotion, constructives et qui permettent de rassembler et non de diviser l'aficion" poursuit Hervé Galtier. Cette année, un film documentaire a été réalisé sur les premiers contacts entre les jeunes des quartiers et le monde des toros de combat.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

27 commentaires

  1. bonjour, vous avez raison , apprenez aux enfants la torture d’animaux, il n’y a pas d’autres choses a promouvoir, que la barbarie quelle honte
    vous savez que la cruauté envers les animaux est interdite et pénalisable

  2. Et pourquoi ne pas commencer par l’acte final de la corrida, à savoir le taureau mort, baignant dans son sang, joliment décoré de banderilles multicolores pour agrémenter le tout?
    Ces enfants sauraient tout de suite qu’on veut leur laver le cerveau!
    Abject! Honteux!

  3. Apprenez leur plutôt la compassion, l’amour pour les animaux et non la torture et l’insensibilité à la souffrance. Abject et révoltant. Quelle éducation en perspective !!!

  4. Je propose que les arènes retrouvent toutes leurs utilités.
    Des lions et autres fauves en tout genre, lâchés sur des condamnés.
    Après tout cela fait aussi parti des traditions de certaines cultures !
    Cela ne vous choquerai pas je pense….

    « C’est au regard du traitement de ses animaux qu’on juge une civilisation ».

    La tradition a sa limite. Et cela fait longtemps que vous l’avez atteinte.
    Ces bêtes ont plus de courage que vous ………
    Je vous plains tellement de ne pas aimer ce qui vous entoure.

  5. Apprendre aux enfants la manière de torturer, est grave ! Il faut avoir un problème dans la tête ou ailleurs, pour prendre du plaisir à faire souffrir et regarder la souffrance. Vous feriez mieux de leur apprendre des jeux plus dignes et respectables. Vous voulez les diriger vers la violence ???? Avez vous besoin de çà pour vous sentir bien ?? pour vous valoriser ? N’avez vous rien de mieux ??

  6. OUI à la course camarguaise, NON! NON! NON! à la barbarie de la tauromachie!!! comment quand on se dit civilisé peut_on se régaler de la souffrance d’un animal taureau ou autre, c’est une tradition comme les combats de gladiateurs, pourquoi ne pas réintroduire cette pratique?

  7. promouvoir la mort aux enfants, quelle honte. Apprenez leur à respecter la vie mais vous n’êtes pas assez intelligent…totalement abject !!!!

  8. Il faut vraiment que le gamin soit fin pour aimer cette tuerie gratuite. Normalement l’école a été créé dans le but de s’instruire et de développer son intelligence pour rentrer dans la vie active du monde du travail une fois adulte. La France est un pays, où, la mentalité est encore trop primitive et médiévale. Surtout quand on voit ce que votent les gens comme président… De moins en moins de personne fréquente ces lieux meurtriers. Maintenant ces pro corrida de merde s’en prennent aux enfants. Puéril ! Pathétique ! Ça ne changera rien. Nous aurons l’abolition. La souffrance d’un animal n’est pas un art bande de détraqués mentaux ! BASTA CORRIDA…. À MORT LES PÉDALES À PAILLETTES !!!!!

    1. Cool, on se calme, et on ne perd pas ses nerfs : Courtoisie, et politesse, même avec ces … je ne trouve pas de mots polis.

  9. C’est sûr, la corrida étant en perte de vitesse, il faut essayer de conditionner des enfants malléables. Et quelle préciosité de langage, pour promouvoir la barbarie.

  10. C’est plutôt une bonne idée; deux par deux, un enfant met des cornes pour faire le taureau et son camarade lui plante des banderilles. À la fin il le tue et il peut en couper des bouts comme trophée. Enfin les enfants pourront apprécier cet art ancestral !

  11. Aux enfants on apprend le respect des animaux et de la vie, d’une manière générale. Pas la mort et la torture. Les animaux souffrent comme nous. La douleur est la même. Il faut être dépourvu de sentiments pour ne pas comprendre cela.

  12. La corrida va mal pour en arriver à faire du prosélytisme auprès des enfants, à y voir de plus prés cela pourrait même s’appeler manipulation mentale!! Honte à vous qui confondez art et boucherie, culture et barbarie, honte à vous qui considérez que la vie d’un animal ne vaut rien et qu’il n’est sur terre uniquement pour vous servir de jouet, honte à vous qui considérez devoir apprendre à des innocents à torturer et tuer!!

  13. Je suis abasourdie! L éducation nationale accepte ce genre d activité en son sein ??Je n en reviens pas !? De quelle education s agit il là ? La violence , le sang , la mort !?….et les parents ! Aucun ne s interpose ?! Il n y a pas plus utile comme activité pédagogique ! …pfff, j enrage !!

    1. Il n’y a pas de culture taurine à Nîmes, les corridas ont été introduites dans cette région à la fin du 19è siècle. Ce n’est donc pas une tradition.

  14. Abominable de promouvoir de telles non-valeurs, la cruauté, l’irrespect de la vie, l’absence d’empathie. C’est une honte pour les enseignants d’êtres complices d’une telle horreur.Et que font les parents??

  15. La corrida, une des choses les moins utiles au monde… Décontaminer la France de ses rats décérebrés serait plus interessants pour nos jeune !

  16. C’est n’importe quoi. Apprenez leur aussi la barbarie…pour certains c’est une forme de culture. Navrant dans un pays qui se dit civilisé.

  17. Vous n’avez pas honte de montrer cette cruauté gratuite. Quel plaisir pour des enfants de voir un animal torturé et massacré. Est ce qu’on leur explique aussi les atrocités qu’on leur inflige avant de rentrer dans l’arène !! Honte à vous

  18. En urgence et dans une quasi panique, donner le pli à ces gamins pendant qu’ils sont encore malléables et que leur jugement n’est pas encore autonome. Lamentable stratégie d’une tauromachie en décapilotade. Les parents seront-ils complices?

  19. C’est SCANDALEUX qu’en 2016 on autorise cela !!! Protégez vos enfants de la violence au lieu de leur apprendre, bande de barbares vous ne valez pas mieux que les extrémistes qui racolent la jeunesse pour arriver a assouvir son besoin de violences !!! HONTE A VOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité