Faits Divers

JUSTICE Condamné pour avoir fauché une cycliste à Alès

Tribunal d'Alès. EL/OG
Tribunal d'Alès. EL/OG
Tribunal d'Alès. EL/OG

En juin 2015, Meidhi percute une cycliste sur la rocade d’Alès et prend la fuite. Il vient d’être condamné par le tribunal correctionnel d’Alès à deux ans de prison dont un an de sursis. 

La cycliste, une jeune femme âgée de 21 ans, pleure à chaudes larmes lorsque la présidente du tribunal rappelle les faits. C’était dans la nuit du 28 juin 2015. La victime circulait à vélo sur la rocade d’Alès. Au même moment, une voiture arrive à vive allure. Son chauffeur, Meidhi, percute la cycliste. Projetée au sol, elle perd connaissance. Elle est blessée au bassin et souffre d’un traumatisme crânien, la veille de fêter ses 20 ans.

Meidhi, quant à lui, continue sa course au volant de sa Golf noire. Malgré les cinq ou six verres de whisky-coca consommés quelques minutes plus tôt, il est conscient d’avoir percuté une cycliste. Mais il espère que personne ne remontera jusqu’à lui. Alors, quand son véhicule est identifié grâce aux caméras de vidéosurveillance, il raconte qu’il l’a prêté à un ami le soir de l’accident. Un certain Jérémy. Il dira même qu’il a constaté le lendemain les dégâts dus au choc sur sa voiture.

Mais, quand Meidhi est confondu par la géolocalisation de son téléphone, il finit par avouer. Avouer que c’était bien lui au volant ce soir-là. Avouer qu’il avait bu, perdu le contrôle de son véhicule et percuté cette jeune femme. Avouer qu’il avait pris la fuite. « J’ai été pris de panique », explique-t-il d’une petite voix à la présidente du tribunal.

Sa victime se lève et prend la parole : « Je n’ai qu’une question : pourquoi vous ne vous êtes pas arrêté ? ». Meidhi la regarde furtivement, s’excuse et lui répond : « C’est lâche et égoïste mais j’avais peur de perdre mon travail ». Déjà condamné à trois reprises pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique, le prévenu semble, selon le substitut du procureur, « ne toujours pas avoir compris qu’il était interdit de conduire alcoolisé ».

Après délibération, Meidhi est condamné à deux ans d’emprisonnement, dont un an de peine aménageable et un an de sursis avec une mise à l’épreuve de deux ans. Sa voiture est confisquée, son permis annulé avec l’interdiction de le repasser pendant six mois.

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité