Actualités

DÉCOUVERTE L’été et l’automne en Camargue …

parc-ornithologique

Publireportage. L’été sonne le 21 juin, c'est l’heure des bilans pour la plupart des oiseaux. Pour ceux qui ont niché au nord de l’Europe, il est temps de commencer à faire les préparatifs de voyage. La migration post-nuptiale va bientôt démarrer, la grande route vers le sud. Pour toutes ces espèces, adultes et jeunes, s’alimenter en quantité est primordial. Ce sont les graisses emmagasinées sous la peau qui vont leur permettre de faire de longs trajets vers leurs quartiers d’hiver. 

Pour cela, ils vont devoir faire des étapes, étapes assez comparables à celles que nous pouvons effectuer sur les nombreuses aires de repos parsemant nos autoroutes. Faire le plein, un brin de toilette, se reposer,…vont nous permettre de mieux continuer notre parcours vers notre destination finale. Pour les oiseaux, c’est exactement la même chose !!! Leurs trajets sont jonchés de ces « aires d’autoroute », choisis en fonction des ressources alimentaires et de la tranquillité.

Pour les oiseaux d’Europe, la Camargue est certainement la « station service » la plus prisée de France.  Située au bord de la Méditerranée, entourée par les deux bras du Rhône, entre l’Espagne et l’Italie, elle est un véritable joyau écologique mais également une des dernières aires avant l’Afrique.

Si la Camargue n’est pas entièrement protégée, elle n’en demeure pas moins extrêmement attractive. La diversité de ses milieux naturels, l’alternance des niveaux d’eau dans ses marais, l’interaction entre sols salés et eau douce, la richesse de ses végétaux, ses populations d’insectes en font une des zones humides les plus riches d’Europe.

Et tout ça bien sur très naturellement …et bien non, pas du tout!! La Camargue est un système complexe, endiguée, elle dépend des canaux d’irrigation indispensables à la mise en eau des marais, rizières, roselières et autres pelouses. Tout ce système est géré, maîtrisé, contrôlé en fonction des activités de chacun. Qui riziculteur, chasseur, éleveur ou protecteur de la nature. Nous, au Parc ornithologique, avons en été un rôle primordial dans le bon déroulé de la migration des oiseaux. Nous sommes responsables d’une station service de 60 ha, entièrement dédiée à l’accueil des oiseaux migrateurs entre la fin du mois de juillet et le mois d’octobre. Nous baissons et montons le niveau des différents marais du Parc en fonction des espèces accueillies.

Ces espèces sont visibles depuis les sentiers et observatoires du Pont de gau et vont rester visibles jusqu’à la fin du mois de septembre, nous nous ferons un plaisir de vous accueillir et de vous faire découvrir toutes les richesses du monde des oiseaux migrateurs en été et en automne.

Que voit-on en été et en automne au parc ornithologique de Pont de Gau ? L’été et le début l’automne, sur les marais du Parc, vous pourrez voir des oiseaux migrateurs de retour du nord de l’Europe tels que les petits gravelots, les courlis cendré, les chevaliers et autres bécasseaux, mais également de jeunes oiseaux nés en Camargue, comme les flamants roses, les échasses blanches, avocettes et autres sternes et pensez à lever les yeux vers le ciel, vous apercevrez certainement des vols de grands migrateurs comme les cigognes blanches ou noires ou encore des rapaces (bondrées apivores, circaètes jean le blanc…)

En images : 

Cigognes blanches, photo Pierre Alain Golay
Cigognes blanches, photo Pierre Alain Golay
jeunes Flamants roses, photo Roland Péguet
jeunes Flamants roses, photo Roland Péguet
Courlis cendré, photo : Henri Nivelle
Courlis cendré, photo : Henri Nivelle

Plus d'infos : http://www.parcornithologique.com/

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité