ActualitésSociété

GARD Le GRETA: ascenseur social et levier d’avenir pour le territoire

Toujours en collaboration avec Pôle Emploi, le Gréta mise sur la restauration et les métiers de la bouche
Toujours en collaboration avec Pôle Emploi, le GRETA du Gard mise sur la restauration et les métiers de la bouche comme ici avec la qualité des diplômés de la dernière formation (Photo DR).

Publireportage. Le GRETA du Gard vous propose deux nouvelles formations en liens resserrés avec l'économie locale. Restauration et établissement touristique seront l'avenir de notre territoire.

Le GRETA du Gard, est un organisme qui prépare à un diplôme (du CAP au BTS), à une qualification professionnelle particulière ou à un concours spécifique. Mais il assure aussi et surtout l'acquisition ou le perfectionnement de nouvelles compétences tout en élaborant un projet professionnel qui débute avec la certification obtenue.

A la tête de deux nouvelles formations, Sylvain Letestu, conseiller en formation continue pour les secteurs de l'hôtellerie, de la restauration, du tourisme et des langues s'apprête à vivre une année "scolaire" 2016-17 intense et aux perspectives larges.

Si pour les CAP, c'est maintenant que ça se passe, pour les deux formations qui nous intéressent aujourd'hui, c'est pour très bientôt! Les personnes qui suivent une formation au GRETA du Gard sont en général des demandeurs d'emploi. Comme dans notre département la caractéristique saisonnière avec un travail intense durant 6 à 8 mois est importante, Sylvain Letestu a préféré ré-axer les calendriers des formations afin que les personnes intéressées puissent s'adapter à ces contraintes.

En cuisine comme à la télé!

En partenariat étroit avec Pôle Emploi sur l'action de formation de cuisiniers, le premier apprentissage en pluri-compétences gravite autour de l'univers de la restauration. Après une année 2015 placée sous le signe de l'hôtellerie, 2016 s'intéressera de plus près aux divers aspects de la restauration. Le profil type de cette future promotion? Quelqu'un qui a de l'expérience dans la restauration, qui est par exemple commis de cuisine et qui souhaite devenir second de cuisine. Ou encore un cuisinier qui veut se spécialiser dans le dessert de restauration...

Les produits locaux sont utilisés en priorité, même pour la confection des desserts très gourmands
Les produits locaux sont utilisés en priorité, même pour la confection des desserts très gourmands (Photo DR).

Cette formation qui ne demande qu'à être pérennisée au vu de l'avenir de notre territoire aborde la cuisine de deux manières. Par le métier de cuisinier d'abord, mais aussi par celui de cuisinier en dessert de restaurant. Au programme? Un ludique mais sérieux concours de cuisine, un peu à l'image des Top Chef et autre MasterChef.

La formation démarre le 31 octobre prochain et 16 recrutements seront ouverts (8 cuisiniers et 8 cuisiniers en dessert de restaurant) du 3 au 19 octobre. Produits locaux telles les AOP seront largement étudiés, utilisés et travaillés en profondeur.

Les réseaux sociaux mettent les pieds dans le plat

En janvier (le 11), un repas sera organisé pour des chefs d'entreprises intéressés par ces formations mais c'est le 3 mars que la première phase du concours sera lancée. La préparation de 2 plats sera jugée par un jury en présence mais aussi par les internautes de Facebook grâce à des photos postées qu'ils pourront "liker".

De là, une moitié des stagiaires accédera à la 1/2 finale où il s'agira de travailler un panier identique par paire de candidats. Le menu proposé sera noté par les convives du restaurant d'application l'Etincelle du Lycée Voltaire.

 

affiche_gardencuisinev3

Puis, la finale aura lieu le lendemain, le 17 mars et se disputera entre les 2 meilleurs stagiaires de chaque formation. Celles et ceux qui n'y participeront pas car éliminés auparavant seront, comme à la télé, les précieuses petites mains des finalistes. Le jury sera en partie composé de 3 professionnels dont probablement un chef étoilé et un participant d’un concours culinaire télévisé.

"La matière ne sublimera pas l'épreuve, c'est la cuisine que réalisera le stagiaire et le savoir-faire qu'il mettra au profit de sa préparation qui seront au centre du concours" explique Sylvain Letestu. L'essentiel pour le GRETA du Gard étant d'avoir des stagiaires qui obtiennent leur certificat une fois l'enseignement dispensé.

Amélioration qualitative de l'accueil touristique

Deuxième formation, celle dite de Responsable d'Etablissement Touristique. La première ressource économique du Gard n'est autre que le tourisme et pourtant, peu d'efforts sont faits pour un meilleur accueil touristique! Le GRETA du Gard prend les choses en main et lance cette formation intéressante et au panel très large.

L'objectif est de devenir directeur d'une structure, d'un hôtel, d'un village de vacances ou d'un camping... Cette formation s'adresse en particulier à des personnes ayant une grosse expérience dans le domaine mais qui n'ont pas de diplôme(s) et qui souhaitent être enfin CDIsés après des années d'un travail plaisant mais précaire. Stabiliser ces personnes en leur offrant une meilleure autonomie peut aussi se faire en 3 ans seulement (avec d'énormes avantages pour les chefs d'entreprise qui se lancent dans ce type de formation en faveur de son personnel pour la branche de l’hôtellerie de plein air).

Le camping de la Petite Camargue à Aigues-Mortes Photo DR).

15 places sont à s'arracher rapidement pour cette nouvelle promotion! La formation débute le 7 novembre 2016 et prend fin le 17 octobre 2017 avec au moins 5 mois en entreprise. Les stagiaires aborderont des aspects tels que les ressources humaines, la gestion des équipes et des budgets, les contrats,  le marketing, les nouvelles technologies, les langues étrangères...

Ce véritable levier professionnel est très attendu, surtout dans l'univers de l'hôtellerie de plein air et des campings en général. Une formation qui a de l'avenir et qui peut permettre à bon nombre de CDD de muer leur job de saison en un CDI en puissance.

Mais aussi...

Une autre action, cette fois-ci sur le bassin alésien, vient redonner du dynamisme aux anciens cuisiniers en quête d'épanouissement. Cette formation réactive les savoirs et les compétences des cuisiniers demandeurs d'emploi "encroûtés" et qui souhaitent remettre un pied à l'étrier de la restauration (formation du 7 novembre au 3 mars).

Le Forum de la formation aura lieu le mardi 27 septembre à Bellegarde, le GRETA du Gard sera bien entendu présent et disponible pour tout renseignement.

Pour plus d'information: GRETA du Gard, Rue Clovis à Nîmes. Tél: 04.66.04.24.50.

Suivez l’actualité du GRETA du Gard sur leur page facebook : Réseau des GRETA Languedoc-Roussilon (Nîmes).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité