ActualitésPolitique

ALÈS Le Front National en campagne pour les Présidentielles

La réunion publique était animée par Julien Sanchez. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
La réunion publique était animée par Julien Sanchez. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Six mois avant les élections présidentielles, les militants du Front National dans le Gard sont déjà en campagne. Hier, une réunion publique était organisée à Alès.

Ce mercredi soir, à la maison du peuple du quartier de Tamaris, le maire de Beaucaire Julien Sanchez et le secrétaire départemental du FN Yoann Gillet ont rassemblé une cinquantaine de personnes. A leurs côtés, les deux secrétaires de la 4e et de la 5e circonscription du Gard : Brigitte Roullaud, une Nîmoise adhérente du FN depuis 1999, et Daniela De Vido, élu d’opposition à la mairie de Nîmes.

Ensemble, ils sont déterminés à poursuivre leur implantation locale et à convaincre les électeurs que Marine Le Pen « est la seule candidate qui pourra redresser le pays ». Dans un discours offensif, celui qui a adopté la charte ‘Ma commune sans migrants’ dénonce « le trop-plein d’immigration » : « On nous fait croire que les clandestins fuient les pays en guerre alors que parmi eux, ils sont une minorité ! Il y a surtout des gens qui profitent du flux migratoire pour rejoindre l’eldorado ».

Un eldorado dans lequel le parti socialiste est, selon Julien Sanchez, « complètement out » pour les prochaines élections. Convaincu que les socialistes seront « balayés au premier tour », l’élu considère qu’il reste les Républicains et le Front National. Les premiers « ont eu leur chance avec Chirac et Sarkozy. L’alternative, c’est Marine Le Pen. Si vous voulez renforcer le tissu économique français, il n’y a qu’elle qui peut le faire », commente le maire de Beaucaire.

Au-delà des Présidentielles, les militants FN se préparent aussi aux Législatives : « On va faire un carton ! On a déjà eu un député avec Gilbert Collard, nous en aurons plusieurs cette fois ». Et ils voient encore plus loin en évoquant les élections municipales de 2020 : « Nous allons éjecter Max Roustan de la mairie d’Alès. Il se passe des choses graves ici. Le maire s’entête à ne pas vouloir armer sa police municipale car il souhaite se protéger juridiquement ! Vous pouvez le croire, c’est son dernier mandat ». L’avenir le dira.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité