Actualités

NÎMES Maisons en partage, source de vie pour « Les Sources de la Garrigue »

"Les Sources de la Garrigue", une Maison en Partage située à lemplacement de lancienne Maison de Retraite Photo Anthony Maurin).
"Les Sources de la Garrigue", une Maison en Partage située à l'emplacement de l'ancienne Maison de Retraite (Photo Anthony Maurin).

Les Maisons en partage sont peut-être une solution pour lutter efficacement contre l'isolement des personnes âgées. A Nîmes une deuxième structure vient de voir le jour, "Les Sources de la Garrigue" à la Maison de Santé Protestante.

Le concept de "Maison en Partage" consiste à réaliser des logements destinés à accueillir des personnes en perte d’autonomie ou des personnes isolées socialement, seules ou en couple et dont les revenus sont modestes. L’objectif est de leur permettre de vivre à domicile le plus longtemps possible, d’être entourées et en sécurité, tout en conservant leurs habitudes de vie. La résidence des "Sources de la Garrigue" est située près du centre-ville, au cœur de la vie sociale et économique d'un quartier, préservant ainsi l’indépendance des résidents.

Projet initié en 2014 par la Maison de Santé Protestante de Nîmes, il s’intègre dans un îlot comportant notamment une maison de retraite, un ensemble de 80 logements et un centre médical. Le bâtiment est constitué de 17 appartements et comprend également une salle d’activité commune, à laquelle les habitants pourront accéder grâce à une clef.

Dans le douillet hall daccueil, fauteuils et sapin de Noël ornent déjà les lieux Photo Anthony Maurin).
Dans le douillet hall d'accueil, fauteuils et sapin de Noël ornent déjà les lieux (Photo Anthony Maurin).

C’est dans cette salle que l’animation et la présence d’une "maîtresse de maison", de la Maison de Santé Protestante de Nîmes, est quotidienne (sauf, le week-end). Elle anime ainsi différents types d’ateliers avec les résidents. Cette prise en charge particulière (à la charge du locataire pour 80 euros/mois) a été validée par les habitants qui ont signé une convention en même temps que leurs états des lieux.

Mais à qui sont destinés ces appartements?  La taille moyenne des opérations réalisées par "Un toit pour tous" se limite volontairement à 20-30 logements ce qui permet d’éviter la concentration de logements sociaux sur un même site et donc de faciliter l’insertion de ces derniers dans le tissu urbain. Construire des ensembles immobiliers à taille humaine, c’est aussi un moyen de faciliter le "bien vivre ensemble" à l’échelle des résidences. Et même si le secteur HLM a profondément évolué depuis ses origines, l’ambition de mixité sociale et d’équilibre de peuplement des quartiers et des immeubles reste intacte.

Un parc, libre daccès, est partagé, comme la Maison! Photo Anthony Maurin).
Un parc libre d'accès est partagé avec la Maison de Santé, comme la Maison en partage! (Photo Anthony Maurin).

17 P2 d'une surface comprise entre 47 et 57m² pour un loyer fixé entre 355 et 438 euros pour les plus grands appartements avec loggia.

Mais cette maison n'a rien d'unique sur le territoire gardois. En effet, le Gard compte aujourd'hui 18 Maisons en partage pour un total de plus de 280 logements attribués. On en trouve de Bezouce à Salindres, de Saint-Jean du Gard à Bagnols et de Laudun à Bessèges.

Les Sources de la Garrigues Photo Anthony Maurin).
Les Sources de la Garrigues (Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

2 réactions sur “NÎMES Maisons en partage, source de vie pour « Les Sources de la Garrigue »”

  1. Bonjour,
    Le reportage sur cette réalisation est bien tentant, il nous confirme que cette perspective possible!
    Afin de nous aider à réaliser un projet dans le Morbihan pouvez-vous nous communiquer vos plans ou photos afin qu’on puisse s’en inspirer, ne pas oublier les choses importantes ?

    Merci par avance.

    Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité