A la uneFaits Divers

NÎMES Les mamies condamnées pour des violences sur leur concierge

Entrée de la résidence des Courlis. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Entrée de la résidence des Courlis. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

5 dames de 65 à 74 ans ont été condamnées mardi après-midi par le tribunal correctionnel de Nîmes à des peines de 15 jours à 1 mois de prison avec sursis. Elles sont sanctionnées pour "violence aggravée par trois circonstances" sur leur concierge. Ce dernier prétend que les cinq voisines lui ont fait vivre un enfer quotidien. De plus, elles devront puiser dans leurs maigres retraites pour payer 1 500 euros de dommages et intérêts au concierge et 1 000 euros à son épouse. Les faits auraient duré de janvier 2013 à mars 2015, avant que le concierge épuisé et meurtri par les problèmes récurrents ne saisisse la justice pour trancher ce conflit HLM.

Bien qu’il n’y ait pas d’âge pour faire des bêtises, les 5 personnes qui étaient convoquées au tribunal correctionnel de Nîmes n’avaient vraiment pas le profil pour  jouer les prévenues. Une marchait avec une canne, une autre s'endormait à l'audience dans son fauteuil roulant. Elles étaient accusées de violences sur leur concierge et sur son épouse. Difficile d'imaginer ces paisibles mamies se muer en agresseuses. Pourtant les reproches fusent: boîtes aux lettres taguées, poubelles renversées, gifle à l'épouse du concierge, les griefs reprochés et évoqués à l'audience aux grands mères sont nombreux. Surnommées "les mamies des Courlis", du nom de la résidence HLM appartenant à Habitat du Gard, située route de Générac où le conflit est né, les agresseuses présumées prétendent elles que le concierge était ignoble avec elles, qu'il était injurieux, provoquant et insultant.

Dans la salle en attendant le procès, chaque clan venu avec son "public" s'évite soigneusement. Des mamies poursuivies par la justice se font remarquer par leur bavardage régulier. Le président Jean-Pierre Bandiera agacé est obligé d'intervenir pour demander le silence. Après plusieurs rappels à l'ordre, il ordonne à deux mamies de sortir de la salle et d'aller bavarder ailleurs. Il faut dire que l'audience s'éternise et qu'après l'heure du goûter, les grands-mères montrent une impatience d'en découdre avec "le concierge du malheur".

"En fait c'est l'histoire d'un concierge arabe qu'elles veulent faire partir à tout prix", dénonce Me Kadidja Aoudia pour la victime effondrée par ses années de galère. On ne peut que se réjouir du délibéré du tribunal correctionnel et des condamnations, car aujourd'hui il y a une banalisation des propos et des insultes à caractère raciste", estime pour le concierge et son épouse la pénaliste nîmoise à l'issue du délibéré rendu mardi après-midi.

Durant les débats les mamies ont nié en choeur toute dérive concernant leur concierge. Pourtant une d'entre elle est revenue sur ses déclarations et a admis partiellement des gestes et attitudes déplacés. "Merde, il ne manquait plus qu'un concierge arabe", aurait déclaré l'une des mamies en voyant arriver le nouveau salarié des HLM en 2009 lorsqu'il a été placé par le bailleur social. Par la suite les grands-mères auraient essayé de le faire déguerpir avec les moyens du bord. Poubelles renversées dans le jardin et le couloir, boîte aux lettres saccagée, gifle à son épouse.

Depuis mardi après-midi, Claudine, Chantal, Danièle, Arlette et Anny-Claude qui étaient inconnues de la justice ont un casier judiciaire.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

8 réactions sur “NÎMES Les mamies condamnées pour des violences sur leur concierge”

  1. Chapeau pour votre article qui prend très clairement parti pour ce cher monsieur qui se fait passer pour la victime!! Vous n’êtes pas censé être impartial ?? Votre article diabolise très clairement ces personnes âgées mais je ne pense pas que vous connaissiez le fin fond de cette histoire. Médiocre !!!

  2. Bravo au courage de ce gardien qui doit supporter des personnes âgées d’une méchanceté sans nom, racistes, violentes et vulgaires. L’age ne peut pas pardonner des comportements pareils. Qu’il ne lâche rien !!!!!!!!! et merci pour cet article très réaliste

  3. savez vous l’histoire exacte de ce qui s’est passé! facile de critiquer, je souhaite que votre maman ne subisse jamais ce qu’elles ont subis, du courage oui elles en ont, mais pas ce Monsieur, lorsqu’il fait tous ses coups sans témoins et lorsque l’une de ces dames se retrouve seule devant lui! ah oui cela s’appelle du courage d’après vous…….l’article fait pas le journaliste est un tissu de mensonges……..allez mesdames je vous souhaite de garder la tète haute, vous n’avez rien a vous reprocher!

  4. La justice de ce pays fait enfin son travaill. L’âge ne donne pas tous les droits, et elles ne sont même pas en mesure de l’entendre. La France est riche de sa diversité culturelle, et il faut savoir faire la part des choses entre bien et mal. La tolérance est une qualité que ces personnes n’ont pas, je parle en connaissance de cause. La vieillesse ne fait pas d’elles, qu’elles soient au dessus des lois. Au lie d’en tirer une leçon et de se remettre en question, elles continuent dans de ce chemin de l’intolérance.

    1. vous pensez réellement que la justice de ce pays a fait son devoir! je peux vous dire que non, vous ne connaissez pas ces dames et vous vous permettez de les critiquer ouvertement suis d’accord que l’âge ne donne pas tous les droits, mais ce Monsieur lui a bien pris conscience qu’elle étaient âgées, et qu’elle ne pouvez pas se défendre étant seule, ni vu ni connu on les insulte puis on se fait passer pour un martyre, facile pour lui!!!! allez respecté donc ces personnes, moi je leur dit courage Mesdames! Vous connaissez le mot TOLERANCE vous surement pas!!!!!!

  5. Top ou tard la vérité sortira et vous, qui avez fait le procès de ces mamies et qui les avez fait passé pour d’horribles dames, vous vous rendrez compte que le plus mauvais c’est ce fameux concierge. Concierge qui s’est pri une raclée à la Zup où il était gardien et que l’on a muté pour sa protection ! Vous le découvrirez sous un autre visage puisqu’il cache très bien son jeu. Sa devise : pas vu pas pri ! Cela mettra le temps qu’il faudra mais vous serez tous très surpris.

  6. Pauvre concierge!!!! Connaissant les faits de fond en comble, je sais pertinemment qu’il est la cause de toute cette histoire et de lire un article pareil est inadmissible!! Vous êtes sois disant un journaliste passionné de fait divers et de justice mais vos investigations ont été bien limitées. Puisque ça ne vous a pas gêné de donner le prénom de ces dammes dans votre « article » pourquoi ne pas avoir donné les surnoms que ce fameux concierge donne a ces mamies par exemple? Comme le dis si bien LP dans le commentaire précédent, la vérité finira par sortir et vous devrez présenter des excuses a ces dames! Tenez bon « les mamies »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité