A la uneActualités

VENDREDI CULTURE Le Spot repart de plus belle

Cédric Crouzy, l'un des fondateurs du Spot, derrière l'exposition de l'artiste Adec. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Cédric Crouzy, l'un des fondateurs du Spot, derrière l'exposition de l'artiste Adec. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Cédric Crouzy, l'un des fondateurs du Spot, derrière l'exposition de l'artiste Adec. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Alors que l'avenir du lieu culturel alternatif était incertain, les fondateurs ont finalement trouvé la solution pour le faire perturber.

Les travaux ne sont pas totalement finis, mais déjà Cédric Crouzy, l'un des fondateurs, est soulagé. "On ne pouvait pas donner de réponses aux rumeurs de fermeture, c'était le flou total. Maintenant c'est reparti". L'idée originale était de trouver un investisseur pour racheter les locaux mis en vente par le propriétaire. Ce dernier s'est ravisé en acceptant un loyer évolutif suite à la revalorisation du lieu après les travaux. Car l'accueil a été repensé pour une meilleure qualité de réception du public. Le bar a été déplacé, et a laissé place à un skate shop afin de pallier à la fermeture d'Unlimited, unique boutique spécialisée du centre ville. "Ça s'est imposé à nous, on voulait que le skate reste entre les mains des skateurs" rétorque Cédric qui doit beaucoup à la boutique de sa jeunesse.

Et puis, les permanences d'ouverture du Spot ont été rallongées, désormais les mercredi et samedi de 14h à 18h. Le public y est invité à venir découvrir les expositions comme celle d'Adec en place jusqu'au 19 janvier, prendre un verre, et en savoir plus sur l'action associative du Spot. C'est d'ailleurs un nouveau volet qui s'ouvre aussi pour Cédric, devenu médiateur des quartiers Richelieu Gambetta depuis le 2 janvier dernier, en lien avec la politique prioritaire de la ville. "Mon rôle est de faire du lien entre les habitants et les institutions". Financé à 90 % par l’État, il pourra effectuer sa tâche en priorité, d'autant que la mairie et le Département envisagent de mettre l'accent sur les actions dans le quartier Richelieu. Pour les concerts en revanche, il faudra attendre le mois de mai pour revoir des groupes se produire dans la salle du fond.

Baptiste Manzinali

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité