Actualités

BAGNOLS Après « une grande année de réalisations », les travaux vont se poursuivre à l’hôpital

Le directeur du centre hospitalier de Bagnols Philippe Péridont (au centre) (Photo : Thierry Allard /Objectif Gard)
Le directeur du centre hospitalier de Bagnols Philippe Péridont (au centre) (Photo : Thierry Allard /Objectif Gard)
Le directeur du centre hospitalier de Bagnols Philippe Péridont (au centre) (Photo : Thierry Allard /Objectif Gard)

Cette année, il y a de la moquette au sol et de la peinture aux murs : la nouvelle salle de conférences du centre hospitalier de Bagnols, achevée courant 2016, a accueilli jeudi pour la deuxième année consécutive la cérémonie de voeux de l’établissement.

Une salle comme un symbole de l’année écoulée, « une grande année de réalisations », dixit le directeur Philippe Péridont.

Des travaux et une fréquentation en hausse

Il faut dire que le centre hospitalier de Bagnols a pas mal changé en peu de temps, avec la mise en service de son nouveau plateau technique, avec nouveau hall d’accueil, nouvelle stérilisation et nouveau bloc opératoire, et regroupement des activités de chirurgie de l’hôpital et de la clinique, le tout pour 14 millions d’euros d’investissement. « Nous avons un centre hospitalier moderne, et même ultramoderne pour certains services, c’est un atout majeur pour le Gard rhodanien », estime le directeur avant évoquer d’autres réalisations de 2016, comme le changement de scanner ou encore la construction d’un nouvel internat.

Malgré tous ces chantiers, « 2016 est une belle année sur le plan de l’activité », note le directeur. Ainsi, le nombre de séjours augmente de 1,2 % pour culminer à 16 100, les naissances se maintiennent à 959 unités, le nombre de passages aux urgences a établi un nouveau record à 27 063 passages et l’hospitalisation à domicile croît de 13 %. Pour Philippe Péridont, ces bons chiffres « sont le fruit de la confiance qu’accorde la population au centre hospitalier, ils traduisent aussi la pertinence des priorités médicales de l’établissement », que sont la cancérologie, l’ambulatoire, les activités de plateau technique ou encore la filière gériatrique. Pour accompagner cette activité, 3 postes de médecins et 5 postes non-médicaux ont été créés en 2016.

Passant à 2017, Philippe Péridont a évoqué un début d’année « dans le prolongement » de 2016, avec l’arrivée des opérateurs de la clinique dans le nouveau bloc la semaine dernière, ou encore l’attente « sans réserve » des résultats de la certification. Par ailleurs, le directeur a annoncé « la mise en place d’un second scanner » au plateau technique, la participation de son établissement au Projet médical et au projet de soins du nouveau Groupement hospitalier de territoire du Gard, avant de finir par les travaux à venir. « La reconfiguration des locaux va se poursuivre avec l’installation sur le bâtiment Urbain-Richard du service informatique, du service biomédical, des assistantes sociales permettant le démarrage des travaux des niveaux 2 et 3 du bâtiment principal pour reconfigurer les activités de consultations et d’explorations fonctionnelles des services de médecine », a ainsi présenté le directeur, avant d’évoquer la dernière phase des travaux du plateau technique qui sera livrée début 2018.

« 2017 sera une année charnière »

« Nous avons un bel outil, à nous de le faire vivre », lancera ensuite le président de la Commission médicale d’établissement le Dr Dimitri Dibo avant d’évoquer « une année difficile au niveau budgétaire, nous terminons l’année pour la première fois avec un déficit, à nous de corriger le tir en 2017. » « Cette année a été tendue, a reconnu le président du Conseil de surveillance du centre hospitalier et premier adjoint au maire Jean-Yves-Chapelet. 2017 sera une année charnière, et va voir la fin des travaux, il faut que le centre hospitalier se stabilise. » Et Jean-Yves Chapelet de saluer « un lieu extraordinaire, une pépite avec un personnel de qualité. »

La maire Jean-Christian Rey décrira quant à lui le centre hospitalier comme « le coeur de Bagnols et de ce territoire, et vous contribuez parfaitement à l’attractivité de ce territoire. » Revenant sur la métamorphose du centre hospitalier, l’édile a lancé « que de chemin parcouru depuis dix ans ! Ça a été très compliqué et on a demandé beaucoup à ceux qui font cet hôpital. » Sur ce point, les choses ne devraient pas changer.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité