Actualités

GARD Vague de froid : les comportements à adopter

Neige et verglas...
Photo d'illustration

Les services de Météo France prévoient, pour les jours à venir, une vague de froid dans le Gard. Le vent accentuera les températures ressenties, notamment dans la vallée du Rhône. Face à ces prévisions, le préfet donne ses recommandations.

Compte tenu de ces prévisions, il est demandé à chacun de signaler sans délai, par appel au 115, numéro de l’urgence sociale 24h/24 (appel gratuit), toute personne sans abri qui nécessiterait de l’aide ou une prise en charge immédiate. Dans ce contexte, la fréquence des maraudes (bénévoles de la croix-rouge allant à la rencontre des personnes sans abri) sera également renforcée durant cette période de grand froid. Dans le cadre du plan annuel « grand froid » applicable du 1er novembre au 31 mars, le département du Gard dispose de 266 places d’hébergement annualisées et de 45 places supplémentaires ouvertes uniquement pendant cette période ainsi que des partenariats avec certains établissements hôteliers pouvant accueillir des personnes sans abri.

Par ailleurs, le préfet Didier Lauga appelle à une vigilance accrue de la part de tous, notamment pour les personnes sensibles ou fragilisées, invitées à ne sortir qu’en cas de force majeure et à rester en contact avec leur médecin. Il est également conseillé de rester en contact avec les personnes sensibles de son entourage, d'éviter les sorties surtout le soir, la nuit et en début de matinée, de s’habiller chaudement, de plusieurs couches de vêtements, avec une couche extérieure imperméable au vent et à l’eau, se couvrir la tête et les mains, ne pas garder de vêtements humides, d'assurer une bonne ventilation des habitations, même brève, au moins une fois pas jour, de vérifier le bon fonctionnement des systèmes de chauffage, pièces humidifiées, non surchauffées.

Enfin, lorsque les températures baissent, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone augmentent. Chaque année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France. En effet, les appareils utilisant des combustibles (gaz naturel, bois, charbon, fuel, butane, propane, essence ou pétrole etc.) pour la production de chaleur ou de lumière sont tous susceptibles, si les conditions de leur fonctionnement ne sont pas idéales, de produire du monoxyde de carbone (CO). Les symptômes de l’intoxication au monoxyde de carbone (maux de tête, fatigue, nausées) apparaissent plus ou moins rapidement et peuvent toucher plusieurs personnes au sein du foyer.

Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes. Il faut donc agir très vite : en cas de suspicion d’intoxication, il est nécessaire d'aérer immédiatement, d'arrêter les appareils à combustion, d'évacuer les locaux et d'appeler les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (et le 114 pour les personnes malentendantes).

 

 

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité