ActualitésSociété

MERCREDI CONSO La braderie est-elle encore à la mode?

Photo Anthony Maurin).
Très peu de monde à l'ouverture de la braderie d'hiver édition 2017 (Photo Anthony Maurin).

La braderie d'hiver à Nîmes était une institution du commerce en centre-ville. Cette année, des petits prix, de nombreux commerçants mais très peu de consommateurs.

A l'image d'Alès hier, la braderie hivernale de Nîmes n'a pas su attirer les foules. Un peu comme pour les soldes, les Nîmois n'étaient pas nombreux à faire l'ouverture de ce rendez-vous économique du centre-ville. Raisons économiques? Raisons climatiques? Dans les rues et ruelles, un peu moins de 80 commerçants non sédentaires proposaient pourtant à la vente du textile, des chaussures, de la maroquinerie, des accessoires de mode, du linge de maison, des articles ménagers…

Quelques commerçants sédentaires jouaient même le jeu en louant les devantures pour laisser un accès suffisant à leur boutique... Mais les passants ne sont jamais passés! A l'ouverture, les rues étaient réellement désertes. La sécurité avait pris le temps de fouiller chaque véhicule des exposants, de barrer les rues adjacentes et veillait au grain. Le froid aura certainement eu raison de la braderie version 2017.

Le stationnement n'aidant pas et les soldes étant présentes presque toute l'année, les consommateurs nîmois ne prennent même plus la peine de flâner d'étal en étal. Entre 9h et 10h, la température restait supportable mais quelques commerçants mettaient encore en scène leur échoppe. Du retard à l'allumage, peu de curieux, tant pis, la braderie ne fait peut-être plus recette, il faudrait songer à refondre le procédé.

braderie-nimes-janvier-217-photo-anthony-maurin2

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité