A la uneActualités

SAMEDI ET VOUS Le Ciel de Nîmes, l’adresse où l’on prend de la hauteur

Vue sur la Tour Magne. Photo Anthony Maurin
Vue sur la Tour Magne. Photo Anthony Maurin

Chaque samedi, les journalistes d’Objectif Gard se muent en testeurs : restaurants, activités, nouveautés… pour vous donner nos bons plans. Ce samedi, nous avons testé Le Ciel de Nîmes, restaurant nîmois d’altitude qui offre une vue imprenable sur la Maison Carrée.

C’est certainement l’une des plus belles vues de Nîmes. D’un côté, la Tour Magne. De l’autre, le sommet des Arènes. En face, la Maison Carrée. En bas, les Nîmois qui marchent. En toute objectivité gardoise, quel lieu réunit autant de beautés en un simple mouvement de tête ? Pour accéder à cette vue imprenable, il suffit de se rendre au sommet du Carré d’Art, au Ciel de Nîmes.

En cette saison un peu frisquette, le restaurant a sagement fermé sa grande terrasse. Une cinquantaine de couverts est encore disponible à l’intérieur, mais il est préférable de réserver sans quoi vous risqueriez de patienter quelques minutes ou plus.

Les œufs à la florentine. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les œufs à la florentine. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Une fois assis, on profite encore de la vue, on s’extasie, on se dit que Nîmes c’est « quand même pas mal » jusqu’à ce que notre estomac, qui se moque de tout ça, nous ramène à la réalité et à la carte. Ce jeudi midi, on part sur les formules du jour de la carte hivernale. « L’express », à 9,50€, propose l’entrée ou le plat du jour. « La Rapide », à 12,90€, entrée-plat ou plat-dessert et la « Détente », à 15,90€, entrée-plat-dessert.

Le pot-au-feu. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Le pot-au-feu. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Pour mener au mieux notre mission et découvrir toutes les saveurs, nous prenons la « Détente » et dégustons avec un réel plaisir une recette d’œufs à la florentine très réussie. Cette entrée qui n’est pas convenue, plutôt originale, s’accommode idéalement avec le froid actuel. Les épinards sont frais et très bons, l’artichaut parfaitement assaisonné. Ca commence bien. On nous sert ensuite un pot-au-feu maison, ce plat de saison qui tient au corps. Là aussi, c’est réussi. Comme pour l’entrée, on ne saute pas au plafond, on s’extasie beaucoup moins que pour la vue, mais les assiettes sont copieuses et bonnes. C’est servi rapidement, c’est plus qu’abordable. En résumé, c’est efficace.

Le café gourmand. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Le café gourmand. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Et puis le restaurant, au vu de sa position, aurait pu être l’attrape-touriste idéal. Ce n’est pas le cas. Le café gourmand avec ses cinq desserts de bonne facture confirme cette impression. Bref, l’équipe du Ciel de Nîmes a gardé les pieds sur terre.

Le Ciel de Nîmes - 16 place de la Maison Carrée. 04 66 36 71 70.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité