ActualitésSociété

NÎMES Les Practicos font voyager les « quartiers » jusqu’en Espagne

 

Photo Bernard Viallet).
(Photo Bernard Viallet).

C'est chaque année une sorte de petit voyage très local qu'organise l'Association Française des Aficionados Practicos. En ce début de temporada, c'est au Clos d'Orville que l'association taurine organisait sa première journée découverte.

A Nîmes, la tauromachie on connaît! Enfin, pas tout le monde, loin de là... C'est la raison pour laquelle l'AFAP et ses actions au Coeur des Quartier Nîmois, prennent tout leur sens. Ces aficionados d'un autre genre ne se rêvent pas matadors de toros. Il s'amusent et font comprendre leur passion par l'exercice. Qui n'a jamais voulu se tester? Si les petits nîmois qui ont l'habitude d'aller aux arènes ne se posent même plus la question, le public "empêché", lui, aimerait bien en savoir plus sur cet univers fermé et très codifié.

Soutenue par les élus de la Ville de Nîmes grâce aux présences assidues de Laurent Burgoa, Adjoint en charge du contrat de ville et de Frédéric Pastor, Adjoint aux festivités et de la tauromachie, L'AFAP organisait au Clos d'Orville une des 10 journées-actions prévues en 2017. Pour faire la promotion et permettre l'initiation en passant par la découverte de la tauromachie, c'est au coeur des quartiers Nîmois qu'il faut aller.

Pour l'occasion, une trentaine de personnes du Clos d'Orville est venue sous l'impulsion de l'association "Bel Horizon" et du comité de quartier afin de "s'essayer" au maniement des capes et muletas, et d'assister à  l'habillage du cheval de piques.

Une bien belle journée qui a permis à de nombreux jeunes de comprendre les codes de la corrida et d'en savoir un peu plus sur les cultures locales qui ne plaisent cependant pas à tout le monde, au moins, eux, auront un avis!

(Photo Bernard Viallet).
(Photo Bernard Viallet).

L'après midi se terminant dans la salle municipale Georges Colombani par un goûter et remise de diplômes. Merci à toutes et à tous pour l'accueil au sein de votre quartier ainsi qu'au picador Jean Loup Alliet et son cheval! Prochain rendez vous en février au coeur du quartier du Chemin Bas d'Avignon.

(Photo Bernard Viallet).
(Photo Bernard Viallet).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité