ActualitésSociété

TOROS Fin de carrière pour Camille Juan

(Photo Anthony Maurin).
Ici au centre de l'image, Camille Juan s'apprêtait à réussir son solo à Vauvert en octobre 2016 (Photo Anthony Maurin).

Le maestro nîmois Camille Juan a décidé d'annoncer la fin de sa carrière professionnelle dans les toros. La coleta est coupée et l'habit de lumières ne sera qu'un souvenir de plus à accrocher aux nombreux déjà existants.

Son dernier pari était un peu fou mais il l'avait réussi avec la manière. Seul face à six toros, le Nîmois avait tenu le choc mais sa carrière n'a pas connu le rebond tant espéré après ce geste fort. Par un simple communiqué de presse, le maestro annonce sa sortie de piste et sa retraite bien méritée, l'année où Nîmes fêtera un autre enfant de ses rues, Nimeño II, qui a reçu l'alternative en 1977.

À son image, les mots choisis par Camille Juan sont simples et réfléchis. Se retirer professionnellement du monde taurin est une chose lourde quand on ne vit quasi que pour cela... "Après presque 20 ans d'engagement, de passion et d'aficion, le temps est venu pour moi d’arrêter ma carrière. Je remercie toutes celles et ceux, qui m'ont soutenu, aidé et suivi durant toutes ces années, et cela jusqu'au 1er octobre dernier à Vauvert, pour mon enceronna, qui restera le point culminant de ma trajectoire professionnelle".

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité