Faits Divers

Tauromachie : plaintes pour des enveloppes piégées

 

A gauche, El Rafi sest montrée à son aise (Photo Anthony Maurin).
Archive (Photo Anthony Maurin).

 

Le maire de Rodilhan reçoit une nouvelle enveloppe piégée. La liste des élus "aficionados" et des personnalités du monde de la tauromachie s'allonge... Ils reçoivent des courriers, avec à l'intérieur des lames de cutters. Lundi, des plaintes pour "violences volontaires et actes de terrorisme" ont été déposés par un avocat Nîmois.

Depuis vendredi, le petit monde de la tauromachie est visé par une série de courriers piégés avec des lames de cutters ou de rasoirs. Des lettres qui sont envoyées aux "personnalités" de la course espagnole. Hier après-midi le maire de Rodilhan déjà destinataire d'un courrier similaire la semaine dernière a reçu une nouvelle missive. Il a déposé plainte auprès de la gendarmerie de Bouillargues et a apporté la nouvelle lettre avec une lame de cutter aux militaires.

La liste des personnes, des clubs et associations taurines victimes d'envois identiques ne cesse de croître. Hier Simon Casas, patron des arènes de Nîmes et de Madrid ainsi que Jean Baptiste Jalabert, torero, ont déposé des plaintes auprès des Procureurs de Tarascon et Nîmes. "Ils ont reçu des courriers piégés avec des lames de cutters collées sur la partie haute des enveloppes, afin que le destinataire s'entaille en procédant à son ouverture", confie Me Ludovic Para, avocat de Simon Casas et de Jean Baptiste Jalabert.  L'avocat nîmois a visé les violences volontaires et les actes de terrorisme selon un article du code de procédure pénale : "constituent des actes de terrorisme lorsqu'elles sont intentionnelles en relation avec une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l'ordre public par l'intimidation ou la terreur, les infractions suivante... les atteintes volontaires à la vie, les atteintes volontaires à l'intégrité des personnes..."

Selon nos renseignements, la gendarmerie du Gard devrait centraliser les plaintes et être chargée de l'enquête dans tout le département même si les courriers ont été adressés en zone police.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité