ActualitésSociété

UZÈS L’attelage, une douce odeur de Printemps

Photo Anthony Maurin).
Vitesse, élégance, dressage, maniabilité et compétition pour ce quatrième Printemps de l'attelage (Photo Anthony Maurin).

Sortie sportive mais aussi familiale, le Printemps de l'attelage tient les rênes de son destin et s'installe peu à peu dans le paysage équestre du département.

Au programme de cette quatrième édition installée au Haras National, jeunes chevaux, jeunes meneurs, cheval utilitaire, jeux de longues rênes, concours de labour, dressage, maniabilité, qualification pour les Championnats de France et en guise de clou du spectacle, un marathon vibrant d'émotions.

(Photo Anthony Maurin).
Les attelages se succèdent et transitent entre les paddocks et les lieux de compétition (Photo Anthony Maurin).

L’épreuve de maniabilité en amateur solo avec chevaux ou poneys, par paire ou avec un cheval de trait, est elle aussi un modèle de compétition équine. Très précieux, le temps est décompté, les portes à franchir mesurent entre 160 et 190cm selon les catégories et les pénalités ne sont jamais bien loin quand une quille tombe à terre… Il faut dire que lancé à vive allure, un attelage de quatre chevaux va vite et la précision devient le maître-mot de ces jeux d'adresse.

(Photo Anthony Maurin).
Chaque passage de porte est délimité par des quilles surmontées d'une balle qui, si elle tombe, coûte une pénalité à l'équipage fautif (Photo Anthony Maurin).

Les cadors ne s’y trompent pas et sont de la partie avec entre autres les écuries de Benjamin Aillaud et de Frédéric Bousquet, stars de la discipline. Un véritable délice pour les yeux et les amateurs de belles choses. L’union entre l’Homme et le cheval, l’anticipation, l’abnégation, la compétition mais rarement la renonciation…

En reconnaissant le terrain, lordre de passage des portes et la manière pour les passer au mieux en perdant le moins de temps possible, autan allier une petite balade en famille et avec la poussette! (Photo Anthony Maurin).
Reconnaissance du terrain, de l'ordre de passage des portes et de la manière pour les passer au plus vite... Autant allier au sport à suivre une petite balade en famille et avec la poussette! (Photo Anthony Maurin).

Une calèche s’est même baladée en ville pour faire la promotion de cette réunion gratuite, libre d’accès mais malheureusement peu visitée par les familles et les badauds qui ont encore du mal à intégrer le fait qu'ils sont les bienvenus dans ce monde pourtant hermétique. Dommage car sur place, on entre dans un autre univers, une dimension ou l’animal vit au rythme de l’Homme qui le respecte et l’aime pour ce qu’il est.

(Photo Anthony Maurin).
L'équipement est primordial, calèche, camion, van et bien entendu chevaux ou poneys (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité