ActualitésCulture

NÎMES Le Cric lance son « queer » festival

Le Cric organise son 1er festival de la culture Queer du 18 au 23 avril prochains Photo Anthony Maurin).
Le Cric organise son 1er festival de la culture Queer du 18 au 23 avril prochains (Photo Anthony Maurin).

Le Cric, institution nîmoise qui agit en faveur des cultures underground, méconnues ou incomprises, organise en avril son festival "Queer", une rendez-vous qui étonnera et détonnera.

Qu'est-ce que la culture queer? Le mot est anglais et peut signifier bizarre, étrange ou peu commun. Depuis la fin des années 1960, l'orientation sexuelle a pris un tournant grave et solennel dans la vie quotidienne de tout un chacun. Le Cric, va essayer de libérer la parole et certains actes en faveur d'une mise en lumière intéressante et variée du mouvement né aux USA.

Entre les 18 et 23 avril, l'association va réaliser un travail pédagogique sur la thématique lourde de sens et de genre... Pour Charlotte, la présidente, "On a eu envie de créer un festival qui nous ressemble, qui ressemble au Cric, une sorte d'expérimentation en partenariat avec plusieurs lieux de la ville. Arrivée dans les années 1990, la nation queer veut sa place dans la société et lutte contre les distinctions en proposant l'acceptation de la différence".

Pour ce coup d'essai, le Cric tape fort et va lever plus d'une voiture. Une trentaine d'artistes sera exposée, certains d'entre eux exécuteront des performances en direct, commenteront des films, présenteront des conférences ou mixeront dans des bars... Le lycée Hemingway s'est également prêté au jeu, il sera présent tous les jours au Cric. Une expo, "À pré-cuire pour le pré queer", comme le dirait son organisateur, aura lieu en amont au Cric et mettra en valeur le travail transversal, culturel, pictural et photographique de cinq étudiants (le 11 avril à 20h30 au Sémaphore sera projeté le célèbre, Priscilla, folle du désert avec ambiance garantie pour ce film déjanté).

Mais c'est une exposition qui lancera réellement le festival. Genre & Clichés réunira des artistes tels qu'Alex Allegri, Nils Bertho, Maxime Borowski, Déborah Claire, Aj Dirtystein, Tino di Santolo... et d'autres artistes transgressifs, underground, punks, barrés, féministes ou sévissant des les méandres de la sexualité humaine. Une excellente occasion de découvrir ou redécouvrir l'étendue de cette culture encore tabou.

Le 18 avril, 18h sonnera l'heure du buffet queer et de ses quelques étrangetés au programme. Vicky Cosmo, travesti bien connu des montpelliérains, et Superpurple, super héros très spécial, lanceront les festivités. Accompagnés de Party Monster qui a travaillé sur la notion de freaks et de Sndrin, une conteuse et ambianceuse sonore, le duo sera délices.

Le 19 avril, une performance made in Lycée Hemingway sera organisée (comme presque tous les jours d'ailleurs). Philippe Liotard parlera des tatouages "maison" et vous pourrez écouter une "Branlade de morue" des plus déconcertantes.

Le 20 avril, performance dansée, approche spirituelle et psychologique, introspection, travail de l'eau pour un rituel... Le questionnement sur l'évolution d'un corps sans sexe sera posée par les BTS. D'autres animations seront organisées au Little.

Le 21 avril, les lycéens d'Hemingway useront de l'humour et des stéréotypes pour parler de la culture queer et des réactions qu'elle suscite. Une grande et merveilleuse conférence donnée par le pasteur Stéphane Lavignotte, celui qui lutte en faveur du mariage pour tous et qui a un avis bien trempé sur cette culture, va écarquiller les yeux de certains spectateurs. À 21h, comme la soirée sera osée, vous verrez bien!

Le 22 avril à 11h au Sémaphore, sera projeté Too much Pussy. En format numérique au cinéma, chose rare, le film d'Emilie Jouvet va réveiller les endormis. Si vous l'avez raté la veille, vous retrouverez également Stéphane Lavignotte, pour une intervention sur le sujet. Comme nous serons à la veille de l'élection présidentielle, à l'Annaba dès 18h, Superpurple vous donnera son programme non officiel et choisira parmi les attablés son futur gouvernement... À 21h30, Golden Shower réalisera une performance sonore au Bada Bing.

Enfin, le 23 avril entre 11h et 14h, rendez-vous au Comptoir des Halles, puis entre 19h et 21h au Little pour un petit apéro de clôture avant d'aller faire un tour au Dancin' (Ancien Litri Camino) pour une soirée gay friendly.

Une programmation variée, éclectique et de bon goût pour ce premier festival!

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité