Actualité générale.ActualitésSociété

NÎMES Salon Bijoutiful : au bonheur des Dames

À la recherche d'un petit haut pour l'été... (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
À la recherche d'un petit haut pour l'été... (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Le Parc des Expositions de Nîmes accueille jusqu'à ce soir, 3 avril, les quatre-vingts exposants de la 12e édition du salon Bijoutiful, l'incontournable rendez-vous de la mode, des bijoux et des accessoires. On a testé pour vous...

Dimanche matin, dans les allées du salon ce n'était pas vraiment la bousculade. Pas vraiment de quoi inquiéter l'organisatrice de l'événement, Karine Boyer : "On a démarré doucement vendredi, mais demain soir (ce lundi, NDR), on devrait afficher sensiblement le même chiffre de visiteurs que l'an dernier ", pronostiquait-elle. "Nous avons créé Bijoutiful pour répondre à la demande d'un salon saisonnier axé sur les bijoux, la mode et les accessoires. Nous n’accueillons pas de revendeurs. Uniquement des créateurs ! Ils sont choisis sur des critères d'originalité, de qualité et sur leur savoir-faire. 40% de nos exposants vient de la grande région mais nous avons aussi des gens de Paris et de la région Rhône-Alpes. Nous avons même un Portugais."

Gérard Delos présente des parapluies originaux (Phot : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Gérard Delos présente des parapluies originaux (Phot : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Véritable caverne d'Ali Baba pour ''fashion victims'', le salon regorge de stands dédiés aux bijoux en tous genres (45). Mais on y trouve aussi beaucoup de sacs à mains, de vêtements et d'accessoires. Et même un stand de parapluies pour le moins aussi originaux que leur concepteur, Gérard Delos. "J'ai résolu tous les problèmes que l'on peut rencontrer avec un parapluie", attaque d'emblée l'Aurillacois. Ancien directeur d'une usine de pébroques, et inventeur avisé récompensé par une médaille d'or au célèbre concours Lépine en 2001, Gérard Delos a repensé entièrement le parapluie pliant, inventé au début du XVIIIe siècle par un commerçant parisien du nom de Jean Marius. "Avec mes parapluies, il n'y a plus de ressorts grâce à un système d'arc-boutement. Et il n'y a plus de coutures non plus. Cela me permet d'imprimer à plat des reproductions d’œuvres d'art. Je reproduis des Impressionnistes (Monet, Degas, Van Gogh, Gauguin...) et des artistes contemporains à qui je reverse des royalties. Je met l'art dans la rue", revendique-t-il. Vendus 88 euros pièce, entièrement démontables et lavables, les parapluies de Gérard sont aussi réparables et leurs baleines recyclables. L'art de s'abriter n'a pas de prix...

Sur le stand de l'association Aimendo films, vous rencontrerez la présidente, Chantal Maurin, et le Tristan de la comédie musicale (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Sur le stand de l'association Aimendo films, vous rencontrerez la présidente, Chantal Maurin, et le Tristan de la comédie musicale (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Versant animations, le salon abrite cette année une exposition de robes d'inspiration baroque réalisée par les élèves du lycée Saint-Vincent-de-Paul de Nîmes et des ateliers inédits proposés par l'association Aimendo Films, à l'initiative de la création, avec des talents locaux, d'une comédie musicale intitulée ''Héloïse et Tristan'' qui sera jouée en public à partir d'octobre prochain. Les visiteurs ont le choix de passer par un atelier dédié à la gestion du stress, de se familiariser avec les techniques de passage d'un entretien d'embauche, d'apprendre la respiration pour le chant ou de prendre la pause devant des costumes et des accessoires sur le stand photo... Tout le reste est à découvrir sur place et aujourd'hui l'entrée est gratuite. Qu'on se le dise...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com 

 

 

 

 

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité