A la uneActualités

MERCREDI CONSO Ô’Savoyard, un coin de Haute-Savoie à Alès

Cyrille devant son enseigne Ô'Savoyard. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Cyrille devant son enseigne Ô'Savoyard. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Cyrille devant son enseigne Ô’Savoyard. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Cyrille, savoyard de naissance, est arrivé à Alès il y a trois ans. Déçu de ne pas trouver de produits de chez lui avec la qualité qu’il en attendait, il a décidé de les proposer lui-même aux alésiens.

« Ici, tout vient de chez moi, je connais tous les produits ». Non seulement, il les connait et il les aime mais il en parle très bien. Cyrille, 41 ans, est arrivé d’Annecy il y a trois ans. Après une première expérience dans une société gardoise, il décide de se mettre à son compte et de proposer des produits de sa région, tout simplement parce qu’il n’en trouvait pas ailleurs.

Les produits de Savoie. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les produits de Savoie. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Avec ses connaissances et son réseau, il se fournit auprès de petits producteurs entre Annecy, Aix-les-Bains et Thonon-les-Bains. « Ils ont tous l’appellation Croix de Savoie, une appellation artisanale », indique-t-il comme pour assurer à ses clients que ses produits sont de qualité. Mais il n’y a qu’à voir, qu’à sentir, pour saliver. Son Beaufort, son Comté et ses charcuteries font de l’œil aux clients. « Ce Comté prestige de 2010, je suis le seul à le faire en France », annonce-t-il fièrement. Et quand on lui dit que les produits savoyards, c’est surtout l’hiver pour des raclettes, il réplique aussi sec : « Mais non ! J’ai déjà commencé à préparer des petits plateaux de fromage et de charcuterie. C’est super l’été avec un verre de rouge ».

dsc02504

En plus des fromages, jambons et saucissons, on trouve aussi une « surfeuse » (le nom des chips savoyardes !), des terrines de toutes sortes, de la raclette de chèvre « introuvable ailleurs », assure Cyrille, mais aussi des confitures de gratte cul (de poil à gratter), des crottes de Marmotte, du Génépi ou de la Mondeuse pour les amateurs de vin. Et les prix ? « Je suis moins cher qu’en grande surface. Chez moi vous trouverez un Comté Prestige au prix d’un Comté normal en supermarché. Un reblochon entier chez moi, c’est le prix d’un demi-reblochon en grande surface. Et chez moi, c’est du fromage ! ».

Ô’Savoyard – 29, rue de la république – 30 100 Alès – 06 22 29 54 22

Tony Duret

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité