ActualitésEconomie

ALÈS Ça se bouscule au forum emplois saisonniers

Au forum emplois saisonniers ce matin. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Au forum emplois saisonniers ce matin. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Une demi-heure avant l’ouverture du forum ce matin, une poignée de demandeurs d’emplois faisait déjà le pied de grue devant la salle Cazot. Premiers arrivés, premiers servis ? Pas forcément, « mais être là dès l’ouverture montre une certaine motivation auprès des employeurs », indique Pierre Martin, président de la Mission locale jeune. Un peu plus de 200 offres d’emplois, proposées par une trentaine d’entreprises du bassin alésien et parfois au-delà, sont à saisir. Et ça se bouscule au portillon : dès 9h30 ce matin, les allées du forum étaient envahies par des jeunes, mais aussi des moins jeunes.

« En un seul et même lieu, le public retrouve un gros panel de structures, explique Raphaële Navarro, élue déléguée à la jeunesse, et le nombre d’offres attire énormément. Certains reviennent ici systématiquement chaque année pour décrocher leur job d’été ». Mission de deux, quatre ou six mois : les durées varient, les postes aussi. Les métiers les plus recherchés concernent la cuisine, le service en bar/restaurant, l’animation, etc. CV à la main, les chercheurs d’emploi patientent devant le stand qui les intéresse. Comme Justine, en classe de Terminale, qui voudraient garder des enfants cet été. En quelques mots, elle se présente à l’un des employeurs, l’agence d’aide à domicile « Le Bonheur à la clé ». D’autres tentent leur chance ailleurs : entretien d’espaces verts, coach beauté, conseiller commercial, agent d’accueil…

Bien qu’il s’agisse d’emplois saisonniers, certaines qualifications sont parfois requises, comme au camping de Boisset-Gaujac qui recherche un surveillant de baignade titulaire du brevet de secouriste, un animateur avec le diplôme du Bafa (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateurs) et un serveur qui a plus de 18 ans. La jeune femme qui se présente au patron ne remplit aucun de ces critères. « C’est pas grave, je reviendrai l’année prochaine quand je serai majeure », commente-t-elle en tournant les talons. Quant à l’employeur du camping, il ne devrait pas avoir trop de difficultés à dénicher un candidat qui convienne parmi les centaines de personnes présentes.

Lire aussi :

ALÈS 200 emplois saisonniers à pourvoir cet été !

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité