A la uneHandballHBCNSports GardUSAM

JEUDI SPORT USAM-SUN AL BOUILLARGUES : le mariage de raison

Depuis la disparition du HBCN (notre photo), les Bouillarguaises ont repris le flambeau du handball féminin dans le Gard (Photo : archive Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Depuis la disparition du HBCN (notre photo), les Bouillarguaises ont repris le flambeau du handball féminin dans le Gard (Photo : archive Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

À partir de la saison prochaine, l'Usam du président David Tebib et les féminines du SUN AL Bouillargues de son homologue Sylvain Maestrini entameront un partenariat de longue durée. Avec pour objectif, à l'horizon 2020, la réapparition d'une équipe féminine nîmoise en D 1. Revue de détail de ce mariage de raison...

Depuis la disparition sportive pour raisons financières du HBCN, l'ex- club de handball féminin de Nîmes, ce sont leurs homologues du SUN AL Bouillargues qui ont brillamment repris le flambeau. Chez les garçons, c'est bien sûr l'USAM qui focalise toutes les attentions. Alors finalement quoi de plus logique que les dirigeants des deux structures aient pensé à un rapprochement...

Ce sera chose faite dès la saison prochaine avec un partenariat acté entre les deux clubs il y a quelques jours. Vraisemblablement amenées à monter d'un étage l'an prochain et à évoluer en D2, les Bouillarguaises, actuellement en tête de leur poule de Nationale 1, verront grossir leurs rangs de nouvelles têtes et d'autant de talents en devenir, même si chaque club conservera son identité propre.

L'avantage de cette convention de partenariat, encouragée par la Fédération qui devrait l'entériner le 1er juin prochain, sera que les joueuses équipes des équipes de moins de 18 ans National et réserve (N2 ou N3) pourront alors indifféremment évoluer sous les couleurs des deux clubs au bénéfice d'une d'une double licence.

Par la suite, les autres clubs de l'agglomération seront invités à prendre le train en marche à rejoindre le dispositif et ses têtes de gondole. Au final, une opération gagnant-gagnant qui devrait -on croise les doigts !-, en s'appuyant sur le riche vivier local, voir s'installer une équipe féminine nîmoise au plus haut niveau.

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

 

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité