A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR La Romanité au présent, c’est maintenant

En plus du programme habituel, les galères débarquaient dans les arènes pour une naumachie, une bataille navale factice Photo Atnhony Maurin)
En plus du programme habituel, les galères reviennent dans les arènes pour une naumachie, une bataille navale factice (Photo Anthony Maurin).

Culturespaces organise 3 jours de festivités pour les Grands Jeux Romains. Ce samedi 29, dimanche 30 avril et lundi 1er mai, petits et grands se donnent rendez-vous aux Arènes de Nîmes pour assister à la plus grande reconstitution d’histoire antique en Europe jouée par près de 500 reconstituteurs.

A Nîmes, soyons clairs, on ne fait jamais les choses comme ailleurs. L’amphithéâtre le mieux conservé au monde reprend le temps d'un week-end prolongé ses fonctions d'antan. Le point de départ de la reconstitution fait référence au passage avéré, en 122 de notre ère, de l’Empereur Hadrien à Nîmes, à son retour de Bretagne (l’Angleterre actuelle). Il offre à cette occasion de somptueux jeux aux habitants.

Les dernières troupes celtes avec à leur tête Boudica font face aux légions romaines Photo Anthony Maurin).
Tableau final, les dernières troupes celtes avec à leur tête Boudica font face aux légions romaines. Au centre, les dernières consignes sont données (Photo Anthony Maurin).

Après Cléopâtre, Boudica sera la reine de cette 8ème édition des Grands Jeux Romains. Comparable à celle de Vercingétorix en France, la notoriété de Boudica n'est plus à faire. Cette reine celte osa défier l’envahisseur romain en Britannia (actuelle Grande-Bretagne). Du coup, les spectateurs assisteront en direct mais 2000 ans plus tard à la révolte des Celtes emmenée par la fascinante reine, résolument insoumise (n'y voyez là aucun symbole électoraliste), devenue figure de proue de résistance contre l’Empire romain.

Alors que les reconstituteurs patientent, les plans se modifient et sadaptent à la situation. Linspiration est-elle meilleure sur le sable des arènes que sur celui de lEspiguette? (Photo Anthony Maurin).
Alors que les reconstituteurs patientent, les plans se modifient et s'adaptent à la situation. L'inspiration est-elle meilleure sur le sable des arènes que sur celui de l'Espiguette? (Photo Anthony Maurin).

Les participants aux Grands Jeux Romains, passionnés d’archéologie expérimentale, travaillent main dans la main avec des historiens qui validant leurs recherches. Les techniques de combat, les costumes et les armes sont au plus près de ce qui était fait à l’époque antique. Voilà de quoi découvrir la vie dans l’Antiquité d’une manière ludique et pédagogique!

Attentifs, assidus et avertis, les reconstituteurs mouilleront la chemise! (Photo Anthony Maurin).
Attentifs, assidus et avertis, les reconstituteurs mouilleront la chemise! (Photo Anthony Maurin).

Mais le spectacle ne s'arrête pas aux seules Arènes. La Maison Carrée, la Tour Magne, le Castellum Divisorium, le Temple de Diane, la Porte Auguste... Un décorum idéal pour accueillir une reconstitution historique d’une telle ampleur.

Moment de repos pour la garde rapprochée de Boudica (Photo Anthony Maurin).
Moment de repos bien mérité pour la garde rapprochée de Boudica (Photo Anthony Maurin).

Dans l’Ecusson et pour la première fois sous cette forme, l’association "Les commerçants sont romains" se répartissent au sein de dix "villages thématiques" qui seront à découvrir au détour des ruelles du centre-ville. Dans les restaurants, des menus spéciaux seront servis. Un jeu de piste intitulé "Les secrets de César" permettra au public de parcourir chaque village pour y récupérer un indice et découvrir une énigme avec une surprise à la clé.

Lignes épurées mais racées, y a pas à dire, les formations made in légion ont de la gueule (Photo Anthony Maurin).
Lignes épurées mais pas encore racées, ne vous inquiétez pas, les formations made in légion auront plus de gueule quand les rangs seront garnis et les costumes mis (Photo Anthony Maurin).

Sur l’Esplanade, un marché antique s’installera pour 3 jours. Place de la Madeleine, ce sont des Jeux Olympiques qui seront organisés et un char grandeur nature prendra ses quartiers sur la place d’Assas pour des séances de photos. Place Belle-Croix, une forge sera installée pour permettre la fabrication d’une dague à partir d’un lingot de fer romain provenant d’une épave.

Cavaliers et esclaves pour une course à la vie à la mort... (Photo Anthony Maurin).
Cavaliers et esclaves pour une course à la vie à la mort... (Photo Anthony Maurin).

Retour aux arènes pour le scénario du spectacle. Aujourd'hui et demain dimanche, début à 15h30, lundi à 14h30. Après plusieurs surprenantes victoires sur les Romains, Boudica et ses armées plus nombreuses mais moins disciplinées sont vaincues. Après la bataille, le sort de la reine est incertain. Empoisonnée pour certains, morte de mort naturelle pour d'autres, en tout cas, au temps de Rome, son courage est salué par les auteurs latins. Ceci est le début de notre histoire nîmoise....

Coordination des entrées, des tableaux et des reconstituteurs (Photo Anthony Maurin).
Coordination des entrées, des tableaux et des reconstituteurs (Photo Anthony Maurin).
Dans les coulisses, les romains sont bien moins ordonnés que sur la piste... (Photo Anthony Maurin).
Dans les coulisses, les romains sont bien moins ordonnés que sur la piste... (Photo Anthony Maurin).
La régie pour le dernier briefing du filage (Photo Anthony Maurin).
La régie pour le dernier briefing du filage (Photo Anthony Maurin).
Les celtes ne sont pas commodes... Cest lesclave de journaliste en immersion dans leur petite troupe délite qui vous le dit... (Photo Anthony Maurin).
Les Celtes ne sont pas commodes... C'est l'esclave de journaliste en immersion dans leur petite troupe d'élite qui vous le dit! Si tout va bien, une video sera tournée de l'intérieur mais comme c'est une première pour les Grands Jeux Romains (et votre serviteur), on croise les doigts et on dit: alea jacta est! (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité