ActualitésPolitique

GARD L’avenir de Jérome Talon est En Marche!

Jérome Talon, directeur de cabinet du maire de Bagnols et référent dEn Marche! dans le Gard. Photo : Coralie Mollaret)
Jérome Talon, directeur de cabinet du maire de Bagnols et référent d'En Marche! dans le Gard. Toujours adhérent du PS, ce dernier n’a pas démissionné : « si le PS veut me mettre dehors, qu’il le fasse ! ». (Photo : Coralie Mollaret)

Baptisé « La République En Marche », le parti d’Emmanuel Macron est en pleine structuration. Son référent gardois, Jérome Talon, souhaite y prendre toute sa part.

Il n’a pas de nouvelles aspirations à être élu. Du moins, pour l’instant. À 43 ans, ce proche du maire de Bagnols et élu de Tresques est l’un des premiers soutiens d’Emmanuel Macron. Il y a un an, le socialiste, ex-strauss-kahniens, s’est inscrit dans le sillon que traçait l’ex-ministre de l’Économie, en marche vers l’Elysée. Arrivé à destination, le Président Macron a fait savoir que son mouvement se transformait en parti politique. Baptisée « La République En Marche », la formation s’occupera des Législatives. Dans un premier temps.

L’avenir de celui qui en est aujourd’hui le référent gardois se pose. Avec 31 comités locaux, LREM (La République En Marche) manque d'organisation. « C’est normal pour un jeune mouvement… Moi, je coordonne ce qui est coordonnable », a expliqué Jérome Talon, dans l’entre-deux-tours de la Présidentielle. L’organisation, la gestion... Le directeur de cabinet hyperactif en connaît un rayon, même si son côté autoritaire, clivant peut parfois irriter

Jérome Talon a-t-il envie de gérer un parti politique ? Le quadragénaire a manifesté cette ambition en 2012. Candidat au poste de premier fédéral du PS, il défendait des idées de « renouvellement » et de « rénovation » des pratiques. Toutefois, il n'est pas allé jusqu'au bout de sa candidature, se retirant au profit de l'un de ses concurrents. 

Jérôme Talon, ici lors du dernier conseil municipal de Bagnols en date (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Jérôme Talon, au côté du maire de Bagnols, Jean-Christian Rey. (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Je serai là où les adhérents voudront bien me mettre »

Aux Législatives, le Bagnolais n’a pas demandé d’investiture : « C’est pour cela que j’avais proposé d’être référent départemental. Je ne suis pas tiraillé entre ma propre candidature et le fait de diriger le mouvement ». Directeur de cabinet, Jérome Talon « s’éclate » dans ses fonctions. Alors, « je conserverai mon poste tant que j’ai la confiance du maire ». Un engagement qui ne l'empêche pas d'endosser des fonctions dans un parti. Quand on lui pose franchement la question, il botte en touche : « Le mouvement d’Emmanuel Macron se structure. Il y aura des procédures, des statuts... Je serai là où les adhérents voudront bien me mettre ». À la tête d’une fédération La République En Marche, par exemple ?

Lire aussi : HOMME DE L’OMBRE Jérôme Talon, un “fonceur” directeur de cabinet du maire de Bagnols

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité