Faits Divers

Alès Manifestation contre la loi travail: le militant définitivement relaxé

Centre-ville Alès.
photo illustration Centre-ville Alès.

 

La Cour d'Appel de Nîmes a confirmé, ce jeudi midi, la relaxe prononcée par le tribunal correctionnel d'Alès il y a quelques mois. La Chambre des appels correctionnels, a examiné à l'audience, une vidéo enregistrée en septembre 2016 dans les rues d'Alès lors d'une manifestation. "On ne voit pas mon client s'énerver, on ne le voit pas jeter une pierre ou un projectile, les images parlent pour lui, vous ne pouvez que prononcer une relaxe", plaide maître Coralie Gay. Des propos et des images qui ont également convaincu l'avocat général qui a souhaité qu'une relaxe soit prononcée alors que le parquet d'Alès avait fait appel de la décision du tribunal correctionnel contre ce militant soupçonné de "violences sur des personnes dépositaires de l'autorité publique". Il était accusé d'avoir envoyé des projectiles sur les forces de l'ordre lors d'une manifestation dénonçant "la loi travail" le 15 septembre dernier. Un agent du lycée Jean-Baptiste Dumas où se déroulait la manifestation avait été blessé à la main. Avec cette relaxe prononcée par la Cour d'Appel, Aurélien, 44 ans, est définitivement innocenté.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité