ActualitésSociété

NÎMES Promouvoir la coparentalité, se soucier de l’enfant

A lAuditorium du Conseil départemental, les débats et les conférences ont permis à ce colloque de faire un véritable état des lieux de la coparentalité dans le Gard Photo Anthony Maurin).
Au sein de l'Auditorium du Conseil départemental, débats et conférences ont permis à ce colloque de faire un véritable état des lieux de la coparentalité dans le Gard (Photo Anthony Maurin).

Dans le cadre de sa politique de soutien à la parentalité et de la mise en place de l'Agence du recouvrement des impayés de pensions alimentaires, la CAF du Gard organisait un grand colloque sociétal relatif à la coparentalité.

"Ce tout petit enfant dont les pensées se brouillent, timidement s'avance, innocent, s'agenouille, en adressant au juge un regard qui implore, aucun son de sa bouche ne pouvant éclore. Sa prière muette comme une onde qui court, renferme tout le drame d'un appel au secours, et ses grands yeux noyés reflètent un seul désir: hurler à en mourir qu'il ne peut pas choisir". Ces mots sont tirés de "L'injuste épreuve" du poète nîmois, Daniel Bernadé.

Pour le coup, le sentiment ressenti est à la hauteur de l'injuste épreuve. Que faire quand nos parents se déchirent? Ecouter impuissant les affreuses diatribes, sans mot dire mais le coeur et les tripes en vrac? En tout cas, la séparation est devenue un fait social majeur et le premier "fait générateur" de droits pour la Caisse d'Allocations Familiales du Gard.

Le positionnement de l'enfant dans une société qui voit évoluer de manière quasi quotidienne l'univers de la famille est essentiel. En perte de repères, les enfants peuvent connaître de nombreuses autres difficultés dans leur vie de tous les jours. Des difficultés qui vont de l'échec scolaire au renfermement, de l'apathie à la passion absorbante. Le rôle de l'Etat est donc devenu primordial aussi bien pour les enfants que pour les parents qui ne savent pas gérer ce lourd problème.

La CAF a dans le Gard 148000 allocataires soit 46% des ménages. 52% des allocataires ont au moins un enfant et 18% sont monoparents. Près de 11000 Gardoises et Gardois sont séparés ou divorcés avec au moins un enfant. Des chiffres qui dénotent le cruel besoin des Institutions.

La question de l'intérêt de l'enfant lors de la séparation des parents était au coeur des réflexions que posait le colloque organisé par la CAF, le Conseil départemental et les Tribunaux de Grande Instance. On y causait partage de l'autorité parentale, prévention des impayés de pension, accès aux droits sociaux, promotion de la médiation familiale... Au vu de l'importance de la question des séparations et de la monoparentalité dans le département du Gard, des informations concernant les dispositifs existants et l'action conduite par tous les partenaires impliqués étaient à l'ordre du jour.

Pour leur venir en aide, plusieurs solutions dont une très numérique. Le MOOC. Un outil pédagogique en ligne qui permet d'en savoir plus et de soutenir les familles déchirées. Mais promouvoir la coparentalité reste peut-être la meilleure des choses. Pour l'heure à l'Auditorium, les débats étaient portés sur la coparentalité et sur les intérêts de l'enfant, sur la place de la CAF dans le champ de la coparentalité, de la promotion de la culture médiation dans le département du Gard et du lancement gardois du MOOC "Parents après la séparation".

Pour les nostalgiques de la présence et de la chaleur humaine, toutes ces informations sont aussi distillées avec un certain savoir-faire par les équipes de la CAF et de ses partenaires. Si vous êtes intéressé par une de ces séances, 04.66.87.92.80 ou par mail.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

1 commentaire sur “NÎMES Promouvoir la coparentalité, se soucier de l’enfant”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité