A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Tri des ordures ménagères : en progrès mais peut mieux faire !

La chaîne du centre de tri Valrena traite les déchets de 81 communes (Photo : SITOM)
La chaîne du centre de tri Valrena traite les déchets des 81 communes du SITOM Sud Gard (Photo : SITOM)

Après une première année d'extension de la collecte des déchets aux matières plastiques et une première campagne de sensibilisation lancée avec le slogan "Vous allez pouvoir trier plein pot !", le SITOM (Syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères) Sud Gard et Éco-Emballage, l'entreprise privée chargée au niveau national du tri et du recyclage des emballages ménagers, tiraient un premier bilan du tri des ordures ménagères et du recyclage des déchets sur un secteur qui concerne 81 communes et pas moins de 306 945 habitants. Radiographie.

"En progrès mais peut mieux faire". Si en version pédagogue (que nous ne sommes pas !) l'on devait donner une appréciation (surtout pas de note !) sur le comportement des Gardois dans le tri de leurs ordures ménagères, voilà résumé en un court compendium ce que l'on serait amené à libeller au bas de la copie.

Pour justifier les progrès, les chiffres parlent d'eux-mêmes. Cette année le Syndicat a enregistré une baisse significative des ordures incinérés (- 827 tonnes) qui a eu comme corollaire de générer "63 000 euros d'économie pour la collectivité", dixit son président, Hervé Giely. Après un an, on constate aussi une forte baisse du taux de refus des emballages collectés et une augmentation significative des tonnages recyclés (396 tonnes soit +18%), alors que depuis le 1er mars 2016 les usagers sont invités à trier non seulement les bouteilles et flacons en plastique, mais aussi pots, barquettes et films fabriqués dans cette matière.

Pour le "peut mieux faire", si en amont, la collecte a été elle aussi améliorée, notamment dans les centres urbains, ça et là, des améliorations sensibles peuvent encore être apportées notamment dans les grandes villes (Nîmes) où la pratique écologique et l'engagement citoyen éco-responsable n'est pas toujours la règle commune.

capture-3

Désormais tous les emballages se trient et la plupart seront recyclés Photo : SITOM/Eco-Emballage)
Désormais tous les emballages se trient et la plupart seront recyclés (Photo : SITOM/Eco-Emballage)

De nouveaux objectifs à tenir avant la date butoir de 2022 

Pas encore bon élève mais pas vraiment le cancre de la classe, le Gardois a tous les atouts en main pour faire mieux, faire...des économies, et en faire faire à la collectivité ! En ce qui concerne le tri domestique, en particulier. "On trouve encore des pare-chocs de voiture ou des couches usagées dans les poubelles bleues", expose la directrice régionale d’Éco-emballages, Laure Podevin.

Car en dépit des campagnes d'information et de sensibilisation et d'un traitement de plus en plus sophistiqué et performant, pour certains, la poubelle de destination de quelques déchets pose question. Un ''quoi va où'' qui fait encore naître des débats à l'intérieur des familles et laisse augurer que le chemin sera long avant que tout un chacun acquiert le bon réflexe.

Pourtant, en 2022 il faudra être dans les clous pour respecter les engagements de la loi de transition énergétique qui prévoit la généralisation, à l’ensemble du territoire, de l’extension des consignes de tri à la totalité des emballages en plastique et fixe l'objectif d'atteindre 75 % d’emballages recyclés. Pour l'instant, pour ce qui concerne le recyclage, avec un compteur bloqué à 45 kilos, le Gard se situe un peu en retrait de la moyenne nationale annuelle (47,6 kg par personne).

Une nouvelle campagne de communication 

Outre la préservation des ressources naturelles et la réduction de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères facturée à chaque foyer, le tri sélectif a aussi un impact sur l'emploi local. En effet, au sein des quinze sociétés sous-traitantes du département, pas moins de douze emplois supplémentaires ont été créés.

Pour soutenir la dynamique positive et poursuivre les efforts engagés, une nouvelle campagne de communication a démarré le 22 mai dernier avec de nouveaux slogans qui vont dans le sens de l'encouragement et de la persévérance (''Votre tri a pris de la bouteille'', "Vous avez trié plein pot"). Des kits de communication et des affiches ont été distribués dans toutes les mairies affiliées au Sitom Sud Gard et l'ensemble des consignes de tri est consultable sur le site de l'entité et sur l'application Guide du tri d'Éco-Emaballages pour smartphones et tablettes numériques. Pour qu'un jour (bientôt ?) la contrainte devienne tout naturellement un...tri du cœur et que les gardois aient...à cœur le tri !

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com 

 

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité