Faits Divers

JUSTICE Le petit-fils de Manitas de Plata demande sa libération

Le palais de justice de Nîmes.
Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).
Le palais de justice de Nîmes / Objectif Gard).

 

Adulte, il n’a connu que la prison. Et son projet professionnel aujourd’hui qu’il est âgé de 22 ans est de « jouer de la musique madame, de prendre la guitare, mon père est membre d’un groupe les Gipsy King. J’ai passé 5 anniversaires en prison », déclare le jeune homme devant les magistrats de Chambre de l’instruction de Nîmes qui doivent dire si cet homme issu de la communauté gitane de la cité Gély à Montpellier doit rester en prison. La Cour de Cassation a estimé il y a quelques semaines que sa détention provisoire avait trop duré. Ce jeune homme affirme à l’audience publique de la Cour d’Appel de Nîmes être le petit fils de l’illustre guitariste Manitas de Plata. Il doit être rejugé devant une autre cour d’Assises, son procès est prévu en septembre prochain. Cet homme est détenu depuis le 6 juin 2013. Accusé de meurtre, il a été acquitté, mais par contre il a été sanctionné l’an dernier par les jurés de l’Hérault pour tentative de meurtre à 8 ans de prison. Il a été arrêté un mois après l’homicide survenu sur le parking de la discothèque « le Mix » à Montpellier… En mai 2013, un jeune de 22 ans avait été mortellement poignardé. Plusieurs personnes avaient été interpellées, 3 jeunes majeurs et un mineur à l’époque des faits avaient été renvoyés devant la cour d’Assises. Le plus jeune, le mineur qui souhaite aujourd’hui sortir de prison pour gratter la guitare est soupçonné d’être à l’origine des coups de couteau sur des clients de la boîte de nuit.

Si l’affaire pour la poursuite de la détention du jeune homme se déroule à Nîmes, c’est qu’un long périple judiciaire s’est déroulé notamment devant la plus haute juridiction française, la Cour de Cassation, qui a estimé que la détention provisoire avait été trop longue. La Cour d’Appel de Nîmes, elle, n’est pas sur la même longueur d’onde. Elle a prolongé la mesure de détention du petit-fils de Manitas de Plata qui devrait comparaître incarcéré à son procès d’Assises d’Appel en septembre prochain.

Boris De la Cruz

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Un commentaire

  1. La personne en question n’est nullement le petit fils de Manitas, mais de son frère, Hyppolite Baliardo !!!
    Étonnant ce mensonge devant une cour d’assise!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité