Actualités

VILLENEUVE Un nouveau partenariat signé entre la piscine, les collèges et le lycée

Une nouvelle convention lie  désormais le SIVOM et les établissements scolaires du canton de Villeneuve pour l'utilisation de la piscine (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Une nouvelle convention lie désormais le SIVOM et les établissements scolaires du canton de Villeneuve pour l'utilisation de la piscine (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« On est parvenus à un accord » : au moment de signer le nouveau partenariat qui lie désormais le SIVOM, le collège du Mourion, le collège Claudie-Haigneré et le lycée Jean-Vilar, le président du syndicat de gestion de la piscine cantonale de Villeneuve Jean-Louis Banino n’a pas caché son soulagement.

C’est que cet accord, signé vendredi matin en mairie des Angles, vient mettre un terme à un véritable psychodrame qui a secoué voilà quelques mois les établissements scolaires du canton de Villeneuve.

Gratuité pour les 6e, tarif préférentiel pour les autres

En cause : « un changement au niveau de l’Education nationale, la natation était obligatoire tout au long de la scolarité, et depuis un an elle ne l’est que pour le troisième cycle (CM1, CM2 et 6e) », explique Jean-Louis Banino. Résultat : là où le Département pour les collégiens et la Région pour les lycéens finançaient une partie de l’enseignement en natation, il aurait fallu faire sans, et ce même pour les élèves de sixième. « On a eu un bras de fer avec la Région et le Département, mais ils nous ont dit que ça ne faisait plus partie de leurs compétences », regrette le maire des Angles.

Résultat : les deux collèges et le lycée du canton auraient dû financer le coût réel de l’accès à la piscine, à savoir 1,85 euros par élève par séance, un tarif bien trop élevé pour les finances des établissements et dénoncé par certains parents d’élèves.

Après plusieurs réunions, « nous sommes arrivés à un bon compromis, le SIVOM a décidé d’accorder la gratuité pour tout le troisième cycle », explique son président Jean-Louis Banino, ce qui représente une somme d’environ 2 000 euros par collège. Les autres cycles, désormais conférés comme non prioritaires dans l’enseignement de la natation par l’Education nationale, bénéficieront quant à eux du tarif le plus bas de la piscine Camille-Muffat, à savoir 1,20 euro par élève et par séance.

« Cette décision a été prise à l’unanimité dans un esprit de construction », commente le vice-président du SIVOM et maire de Pujaut Guy David. « Le problème est réglé dans l’intérêt de tout le monde, et surtout des enfants », abonde son président. De quoi satisfaire le proviseur du collège du Mourion Jean-Luc Will, qui se félicite que « tous les élèves de sixième se rendront à la piscine, ce qui leur permettra d’atteindre un objectif sécuritaire, se sauver et sauver les autres en milieu aquatique, mais en plus d’accéder à des compétences élargies. Par ailleurs, le collège n’aura pas à financer l’accès à la piscine et donc à prélever plus de 2 000 euros sur d’autres lignes budgétaires », soit le montant de feue l’aide du Département, qui était d’un euro par élève par séance.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité