ActualitésSociété

L’IMAGE DU JOUR Un Musée de la Romanité sur un aéroport canadien!

Estomaqué par une telle ressemblance, JC a souhaité nous faire découvrir le Musée de la Romanité version Edmonton, la tour de laéroport international Phot JC).
Estomaqué par une telle ressemblance, JC a souhaité nous faire découvrir le Musée de la Romanité version Edmonton, la tour de laéroport international Phot JC).
Estomaqué par une telle ressemblance, un lecteur a souhaité nous faire découvrir le Musée de la Romanité version canadienne. Notez le drapé de la tour de l'aéroport international d'Edmonton (Photo JC).

La tour de l'aéroport d'Edmonton, au Canada, ressemble étrangement à notre Musée de la Romanité. Un lecteur a remarqué les similitudes et nous le fait savoir.

Il a en partie raison JC, notre lecteur voyageur. En voyant au loin la tour de contrôle de l'aéroport international d'Edmonton au Canada, la ressemblance est réelle. Un Musée de la Romanité sans Romanité? Bien sûr que non!

Elizabeth de Portzamparc, architecte choisie pour réaliser le Musée de la Romanité de Nîmes aurait-elle était inspirée? Certainement! La structure primée en 2015 doit faire des émules. Importante plaque tournante du réseau de transports canadien, l'aéroport d'Edmonton a mandaté DIALOG pour assurer la conception d’une tour de contrôle et de bureaux sur l’aérogare principale. Une qualité esthétique qui en ferait une structure distinctive dans la région d’Edmonton. Témoignant du dynamisme culturel de la région tout en procurant un environnement agréable et relaxant, la tour centrale est devenue une icône remarquable pour l’aéroport et pour les visiteurs de la région de la capitale.

Elizabeth de Portzamparc voulait rendre hommage au drapé de la toge romaine... D'une façade unie en verre quasi translucide quand l'ébauche de l'appel d'offres a été réalisée, nous sommes passés à une mosaïque (certes très romaine) de petits carrés qui est bien loin de l'unité souhaitée. Formes et matières ne sont pas comparables mais indéniablement, l'idée est là! Alors à Nîmes, verra-t-on décoller des avions?

Une vue complémentaire Photo DR).
Une vue complémentaire (Photo DR).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Un commentaire

  1. Un PLAGGIA manifeste !!! Fallait-il aller chercher des architectes parisiens pour cela ? J’espère que la boutique de souvenir du musée vendra également des avions miniatures ! Bravo pour la trouvaille .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité