Actualités

PONT DU GARD En images : à la découverte de la vie avant les Romains

Devant la grotte de la Salpêtrière, site préhistorique situé à quelques dizaines de mètres de l'aqueduc romain (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Devant la grotte de la Salpêtrière, site préhistorique situé à quelques dizaines de mètres de l'aqueduc romain (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le site du Pont du Gard accueillait samedi après-midi les Journées nationales de l’archéologie.

Ainsi, des ateliers étaient proposés aux petits comme aux grands. L’occasion par exemple de fabriquer une lampe à huile en argile, des lampes à graisse préhistoriques ou encore d’apprendre à faire du feu comme les hommes préhistoriques, à l’aide de pierres à feu ou de bouts de bois, et ainsi de préparer au mieux la prochaine saison de Koh Lanta.

Des ateliers étaient organisés (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Des ateliers étaient organisés (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Et si le Pont du Gard est un éminent site de la romanité, et n’a donc pas grand chose à voir avec la préhistoire, ce n’est pas le cas de la grotte de la Salpêtrière, située à quelques dizaines de mètres de l’aqueduc, rive droite.

Des ateliers étaient organisés (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Des ateliers étaient organisés (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La grotte, occupée depuis le paléolithique, aurait pas moins de 38 000 ans, et a été occupée à quasiment toutes les époques de la préhistoire. Et cette grotte, qui n’a l’air de rien comme ça, a permis tout de même de découvrir une nouvelle culture préhistorique, le Salpêtrien. Des pointes à cran, qui servaient sur des lances de chasse, y ont été retrouvées. Très rares, elles n’ont été trouvées que dans deux autres sites, un vers Bagnols est un autre dans les gorges de l’Ardèche.

La grotte de la Salpêtrière, site préhistorique situé à quelques dizaines de mètres de l'aqueduc romain (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La grotte de la Salpêtrière, site préhistorique situé à quelques dizaines de mètres de l'aqueduc romain (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Si les nombreuses fouilles qui se sont succédées à partir de 1872 dans une certaine anarchie ont permis de découvrir des objets préhistoriques comme des aiguilles à tricoter, des ocres ou encore des os gravés, elles ont sensiblement abîmé le gisement. Reste que la grotte de la Salpêtrière a le mérite de rappeler qu’il y avait une vie avant les Romains sur le site du Pont du Gard.

Les Journées nationales de l’archéologie se poursuivent ce dimanche après-midi à l’aven d’Orgnac, en Ardèche mais tout à côté du Gard. Le programme complet est ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité