A la uneActualités

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Dessin : Christophe Magnet/Objectif Gard
Dessin : Christophe Magnet/Objectif Gard
Dessin : Christophe Magnet/Objectif Gard

Dernières indiscrétions avant la pause estivale, même si les premiers pas de vos députés à l'Assemblée nationale risquent de pimenter votre été… Restez connectés !

Bienvenue en politique, Annie Chapelier ! Les premiers pas d'Annie Chapelier, députée La République En Marche (LREM) sur la 4ème circonscription du Gard, font jaser. Il semblerait, selon certaines sources très proches de l'ancienne infirmière-anesthésiste, qu'elle aurait un temps envisagé de se présenter contre Richard Ferrand à la tête du groupe LREM. Un poste facilement remporté par ce dernier pour une bonne raison : il était le seul candidat... Ce qui agace certains, en coulisses - car on ne se dit pas les choses en face en politique -, c'est l'ambition de la néo-députée qui aurait les dents beaucoup trop longues et qui pourrait surtout, un jour, leur faire de l'ombre. Un crime de lèse-majesté. Alors, dans son dos toujours, on la trouve "antipathique", elle aurait "le boulard", elle serait "sèche". Oui, peut-être... Ou peut-être que, plus simplement, Annie Chapelier a songé à se présenter contre Richard Ferrand pour que les députés aient le choix entre deux candidats. Peut-être aussi que l'infirmière ne maîtrise pas tous les codes, tous les usages ce qui semble heurter la sensibilité de certains. Peut-être enfin que la députée est encore un peu mal à l'aise dans son nouveau rôle, un peu timide, ce qui pourrait expliquer l'antipathie qu'on lui prête. Une chose est sûre en revanche : en tant qu'infirmière, Annie Chapelier devait voir des horreurs, maintenant elle va devoir en entendre. Bienvenue en politique !

Le Marcheur Valls ne fait pas l’unanimité… Mardi matin, l’annonce de l’intégration de l’ex-Premier ministre PS dans LREM* a animé la réunion de groupe des macronistes. L’ex-socialiste, Françoise Dumas, qui l’avait soutenu à la primaire de gauche avant de se rallier à Emmanuel Macron, exulte : « Je suis contente qu’il soit revenu. Je ne suis plus toute seule ! » Ses homologues gardois sont loin de partager son enthousiasme : Olivier Gaillard, Anthony Cellier et Annie Chapelier ont voté contre. L’élu de la 5e circonscription justifie : « je n'ai pas aimé sa méthode : ou il partait avant la primaire ou il en respectait les règles. » En la matière, on peut faire confiance à Olivier Gaillard.

Les soucis logistiques de Philippe Berta. C’est l’un des charmes de l’arrivée de députés novices à l’Assemblée. Le député MoDem Philippe Berta a confié ses problèmes « d'organisation » à ses camarades du Palais Bourbon. Un sacré casse-tête pour le quinquagénaire qui « ne maîtrise pas Google Agenda. » Du coup, « c’est ma femme qui rentre tous mes rendez-vous… » Rassurez-vous, elle ne s’appelle pas Pénélope. 

« C’est dommage pour Bayrou. » Le député nîmois Philippe Berta est un MoDem « pur et dur ». Un militant qui n’a jamais quitté le navire, même quand celui-ci a pris l’eau, en 2007. Sous l’ère Macron, le parti de François Bayrou est soumis à d’autres difficultés : nommé Garde des Sceaux, François Bayrou a dû démissionner du gouvernement, son parti étant sous le coup d’une enquête préliminaire sur l’emploi de ses assistants parlementaires européens. « C’est dommage qu’il ne puisse pas en être le principal bâtisseur des choix politiques qui sont en train de se faire… Ces choix reprennent tout ce pourquoi François Bayrou se bat depuis une quinzaine d’année. J’en suis convaincu : il est parti par la porte et rentrera pas une autre », réagit Philippe Berta. En politique, tant qu’on n'est pas dans le cercueil, on est jamais mort… 

Passation de pouvoir sur la 6ème circonscription sous les caméras de BFM TV. À l'occasion de la rentrée parlementaire, les équipes de BFM TV sont parties à la rencontre de l'ancien député, Christophe Cavard, pour mieux comprendre sa vie d'après. Une vie au chômage et de nouveaux défis à relever. Comme une passation de pouvoir, les caméras ont filmé la rencontre avec son successeur, Philippe Berta qui a remporté la 6ème circonscription. A voir en vidéo :

*Le groupe de la majorité présidentielle à l'Assemblée nationale : La République En Marche.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité